Envoyer Imprimer PDF

Auckland, Nouvelle-Zélande

En plein arc-en-ciel

Comme la Nouvelle-Zélande affiche une population LGBT s’élevant à plus de 100 000 personnes, elle se démarque également dans le développement touristique particulièrement accueillant pour cette clientèle, dans au moins 14 régions. La plus avancée est l’Île du Nord, dont la ville d’Auckland, qui figure parmi le Top 10, au Palmarès Lonely Planet, pour le tourisme en général. 

Auckland fourmille de quartiers et de rues dédiés (non exclusivement) aux gais et lesbiennes. Il y a bien sûr la légendaire Queen Street, et puis Ponsonby pour bien manger, K Street pour le nightlife, Newmarket pour le shopping, et plein d’autres comme Grey Lynn, Herne Bay, St. Mary’s Bay, Parnell, Newton, etc.

S’envoyer en l’air ou se jeter du haut des airs…

La Nouvelle-Zélande est déjà très reconnue pour la découverte de ses falaises, de la vie animale, de ses vignobles et de sa culture Maori.

Les activités touristiques qui prennent beaucoup d’ampleur se passent dans les airs, et ce, tant en ville que dans les milieux naturels. Elles s’adressent à ceux et celles qui n’ont pas froid aux yeux et surtout pas le vertige.

«Sky is the limit»

D’abord, il y a la fameuse tour Sky, que l’on peut visiter jusqu’à son sommet, pour avoir une vue spectaculaire sur la ville. De là, les plus intrépides accepteront gaiement de se vêtir d’un harnais, pour pratiquer le Sky Walk, donc marcher autour de la tour, à quelques pouces du bord. Les plus braves encore s’adonneront au Sky Jump et se laisseront suspendre et virevolter au-dessus du vide, comme dans un manège tournant. 

Ceci est toutefois différent du bungie, pratiqué dans des lieux naturels, où l’on se laisse carrément tomber jusqu’à quelques mètres du sol.

Les panoramas uniques et époustouflants de la Nouvelle-Zélande s’enorgueillissent également d’être survolés par des hélicoptères et de petits avions loués, pilote compris, pour quelques minutes ou jusqu’à une heure.

Les falaises sont évidemment le terrain de jeu favori des adeptes de parapentes colorés.

Au cerf-volant???

Pour les plus sages, ou ceux qui ont peur autant des hauteurs que du mal de mer, une activité unique, inédite et quasi surréaliste… La pêche au cerf-volant!

Les pêcheurs se tiennent sur la plage, ils envoient leur cerf-volant à 2 kilomètres de la côte, et le cerf-volant revient avec un poisson, même un gros…. Non, ce n’est pas une blague! Fallait y penser…! Vous pouvez voir des vidéos sur Youtube

Nuit dans les airs

À titre de suggestion tout aussi aérienne pour le séjour : le Barclay Suites, sur la rue Albert, en plein centre-ville, juste en face de Sky Tower. La vue est assurément vertigineuse et accessible à un coût très raisonnable d’environ 100$ la nuit.

Le Barclay Suites est un immeuble d’appartements avec services hôteliers, au décor ultra moderne, mettant le blanc à l’honneur, ponctué de joyeuses touches colorées. Fait intéressant, la location donne accès gratuitement au gym voisin.

Une destination tout ce qu’il y a de plus gaie et enlevante.

www.aucklandnz.com
www.gaytourismnewzealand.com
www.rainbowtourism.co.nz
www.fishingkites.co.nz 

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

Auckland

Ponsonby

Falaises

Maori

Pêche au cerf volant

 

 

 

Retour