Envoyer Imprimer PDF

Femmes à moto

3 voyages : costaud, sensuel et rigolo

Le «roadtrip», la moto, et les deux combinés, ne sont plus l’apanage des hommes. Les femmes voyageuses s’y intéressent de plus en plus, quel que soit leur niveau d’audace. Et elles s’organisent pour ne pas se faire organiser.

L’arrivée des beaux jours réveille les rêves de voyages, de liberté, de partage et de nouvelles amitiés. 
Les 3 circuits que voilà sont de belles occasions, fort différentes, aussi enrichissantes qu’amusantes, les femmes n’étant pas une clientèle homogène... Allons-y par ordre décroissant de difficulté.

Alaska

Départ le 28 juin, pour 8 jours. Réponse à la question la plus spontanée : à cette période, il fait entre 10 et 18 degrés Celsius… on est rassurées. 

Pas de quoi faire oublier les panoramas à couper le souffle : Anchorage, Talkeetna, le glacier Matanuska, le parc national Denali, le mont McKinley, Valdez, le passage de Thompson, la chaîne d’Alaska. Et pour bien relaxer ses muscles : les eaux thermales de Chena.

Pour ce qui est de la difficulté, elle est moyenne, car les routes sont entièrement pavées et très belles, malgré que le paysage soit des plus sauvages. En prime : pour rendre l’expérience encore plus agréable, les participantes reçoivent gracieusement un casque Schubert C3W, le tout premier entièrement conçu selon la morphologie de la tête et du visage des femmes. De forme aérodynamique, il protège aussi très bien du bruit du vent.

Les lieux d’hébergement sont de catégorie moyenne – donc propres et confortables – situés dans des lieux stratégiquement intéressants en termes de vue sur le paysage. En certains endroits, il s’agit de lodges rustiques typiques.

Entre autres éléments fournis, en plus de l’hébergement : des motos Kawasaki 650, un véhicule de soutien, et un téléphone satellite. 

Entre bonnes mains : on est accompagnées d’une femme guide professionnelle à moto, et d’un mécanicien.

En option, avec supplément : une croisière dans les glaciers, un excursion en kayak de mer, une expédition de pêche avec guide.

www.motoquest.com

Italie 

Départ le 22 mai, pour 9 jours. (Désolé, ce tour est complet, vous devrez attendre le prochain!)

L’Italie centrale, dans la province de Lazio, en Toscane et dans l’Ombrie : de Rome à San Galgano, en passant par Orvieto, Sienne, Chianti. On a déjà plein d’images en tête, plein de goûts en bouche. 

Alors, oui : vin et bouffe, mais aussi art et histoire du Moyen Âge et de la Renaissance, des villes et paysages campagnards idylliques. Et des routes en serpentin : donc niveau de difficulté surtout moyen, parfois demandant un peu plus d’habileté.

Pour ce qui est de la moto, elle est fournie et on a le choix entre trois niveaux de poids.

Des hôtels 4 étoiles nous accueillent pour procurer un bel équilibre entre les longues journées de route, les visites et la relaxation. 

Ce circuit baptisé «Les femmes d’abord», permet d’être accompagnée d’un homme, si on le veut, mais c’est la femme qui conduit!

On a surtout la chance d’être guidées par Genevieve Schmitt, fondatrice de Women Riders Now.

www.motorcycletoursitaly.com

Vietnam 

Toute l’année, départ le matin ou le soir, pour 3 ou 4.5 heures.

Léger et délicieux, celui-ci! On connaît la popularité et l’utilité des mobylettes et «vespa» dans les pays d’Asie. On sait aussi qu’ils mangent beaucoup dans la rue, et constamment. Alors, au Vietnam, faisons comme les Vietnamiens…

Des circuits thématiques vous emmènent, dans Saigon, tant voir les «must» que hors des trappes à touristes.

L’un vous fait goûter la cuisine vietnamienne – pas uniquement les soupes et les rouleaux – et pas les insectes ou serpents, à moins que vous insistiez.

Le second, vous amène faire du shopping, là aussi en dehors des trappes à touristes, pour vous faire bénéficier des meilleures aubaines, pour vous initier à la négociation commerciale et pour vous présenter de bons tailleurs ou fabricants d’instruments de musique tout à fait pour répondre à vos goûts, et ce en vitesse.

Enfin, il faut voir Saigon la trépidante, le soir, tout illuminée de lanternes, de ponts, etc.

Une autre façon d’agrémenter votre expérience est d’accepter d’être filmée tout au long de ce gentil périple et vous ramenez évidemment chez vous votre «reportage» personnalisé.

Les groupes de 10 personnes maximum, sont évidemment guidés en anglais.

www.xotours.vn

Des conseils : jamais trop

Pour tout et partout, il est bon de s’informer, d’échanger et de réseauter en matière de sécurité routière et personnelle, d’équipement, de vêtements, de communication etc. Quelques sites Internet se spécialisent dans les conseils sur ce genre de voyages, et certains se dédient spécifiquement aux femmes. En voici un, bien fourni www.womenridersnow.com 

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

Glacier Matanuska

Casque Schubert C3W

Sienne, Italie

Routes en serpentin

Genevieve Schmitt 

Au Vietnam, à vespa

Saigon la nuit

 

 

Retour