Envoyer Imprimer PDF

Communion naturelle

En Amazonie bolivienne

Depuis 1992, l’écotourisme durable est au coeur du projet de la communauté Quechua-Tacana, le Chalalan Albergue Ecolodge, dans le parc national Madidi, plus précisément à San José de Uchupiamonas. Ce projet visait et vise toujours à inciter la population locale à demeurer dans la région plutôt que de migrer vers les villes, en améliorant ses conditions économiques, tout en préservant et faisant découvrir ses attraits naturels.

Construit en pleine jungle tropicale, aux abords du lagon Chalalan et à proximité des rivières Beni et Tuichi, le Chalalan Albergue Ecolodge regroupe de petits chalets construits selon les traditions avec palmiers copa et asai. 

Il accueille chaleureusement et confortablement un maximum de 30 personnes, souhaitant y passer entre 3 et 6 jours. Surtout activement dans la nature, mais aussi tranquillement sur la véranda ou dans le hamac.

L’une des plus grandes biodiversités du monde 

C’est dans le parc national Madidi, que se sont établies 45 000 espèces endémiques d’arbres et de plantes, et 1 000 espèces d’oiseaux, dont une très grande proportion vit aux abords du Chalalan Ecolodge. Aux amis ailés s’ajoutent les singes hurleurs et araignées, des capybaras, des tapirs et même un jaguar. Imaginez le concert…

À vos pieds et trépieds 

Une trentaine de kilomètres de sentiers vous entraînent dans des randonnées à thèmes : arbres, plantes médicinales, oiseaux, amphibies, insectes, champignons, etc. 

Ces équipées, d’au maximum 6 personnes, sont toujours accompagnées d’un guide local formé de façon professionnelle pour vous décrire cette nature, mais aussi pour vous raconter les mythes, légendes et la vraie histoire. 

Au fil de l’eau

Les barques de bois traditionnelles et des canots vous font profiter au maximum de vos journées avec les tortues et de soirées en compagnie des alligators.

Intimité et bouffe

Les petits chalets, dont la propreté est la valeur fondamentale, sont dotés de lits confortables, de moustiquaires et de salles de bain privée ou partagée, selon votre choix.

On se retrouve au bar et à la salle à manger pour déguster la cuisine traditionnelle, en couple ou en groupe. Les végétariens et les personnes ayant des restrictions alimentaires peuvent en faire part au personnel et les particularités sont respectées.

Le dernier soir, tout le monde fête durant la Dunucuavi, soirée animée de musique, danse et chants de la communauté Quechua-Tacana.

Localisation et température parfaites

La saison sèche va de mai à octobre dans cette région, située à seulement 520 mètres d’altitude, et dotée d’un doux climat à 25 degrés Celsius en moyenne.

Simple et pratique

Pour s’y rendre : un vol pour La Paz, avec connection vers l’aéroport de Rurrenabaque, où vous êtes accueilli par un employé du lodge qui vous y emmène en petit bus.

Si vous voulez séjourner à La Paz, avant ou après l’aventure au Chalalan Écolodge, son représentant s’occupe de réserver votre hôtel, pour que vous n’ayez aucun souci.

Reste simplement à vous laisser imprégner par l’air et caresser par l’enveloppe naturelle. 

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

Chalet au Chalalan Ecolodge

Rivière Beni

Singe araignée

Barque traditionnelle

Quechua-Tacanas

 

 

 

Retour