Envoyer Imprimer PDF

Caraïbes et Amérique du Sud

Sur la voie des explorateurs européens

Heureux qui comme…. Colomb, Magellan, Cabral, de Ojeda, et autres, navigueront et visiteront bientôt les principaux attraits naturels, ruraux et citadins des Antilles, des îles de la Caraïbe et de plusieurs pays d’Amérique du Sud.

Durant 64 jours, du 3 janvier au 7 mars 2016, l’Ocean Princess, leur réserve un immense bouquet de souvenirs géographiques, culturels et climatiques, en plus de les divertir à plus soif, en mer. Départ et retour à Miami.

Riche, solide, inspirant, magique

Cette croisière est parfaite pour ceux qui ont peut être considéré ce type de voyage comme ennuyeux, parce que trop uniforme…. Rien de pareil dans ce cas : les périodes uniquement en mer sont d’une ou deux journées - ou trois au maximum. Tous les autres jours sont des escales durant une ou deux journées complètes.

L’énumération à elle seule de ces escales suffit pour créer un éclaboussement d’images et de sensations, quant aux paysages, à la flore et la faune- bonjour pingouins, éléphants de mer et oiseaux exotiques - aux populations locales, à l’architecture, à la nourriture.

Particules culturelles

Et que dire des ambiances, selon qu’il s’agit d’îles néerlandaises, anglaises ou françaises, et de pays espagnols ou portugais.

Allons-y donc, dans l’ordre, dans cette programmation à couper le souffle, mais à stimuler le rêve et la prise de décision :

  • St. Marteen, dans les Antilles néerlandaises
  • Roseau, sur l’île de la Dominique
  • Bridgetown, à la Barbade
  • Trinidad, aux îles Trinidad & Tobago
  • Ile royale, en Guinée française
  • Natal, Rio, Ilhabela et Santos, au Brésil
  • Montevideo, en Uruguay
  • Buenos Aires et Puerto Madryn, en Argentine
  • Port Stanley, aux Iles Falkland
  • Ushuaia, en Argentine
  • Cape Horn, Punta Arenas, Glacier Amalia, Chacabrico, Puerto Montt, Valparaiso, Coquimbo, Arica, au Chili
  • Callao et Salavery, au Pérou
  • Guayaquil, en Équateur
  • Puntarenas, au Costa Rica
  • Canal de Panama
  • Santa Marta, en Colombie
  • Curaçao, dans les Antilles néerlandaises
Toute une expédition, pleine de révélations et de sensations!

En mer : action, information ou relaxation 

Ce qu’il y a d’intéressant à propos de l’Ocean Princess est que ce paquebot est plus petit que les mastodontes des mers que nous connaissons aujourd’hui, et que certains adorent ou abhorrent. On parle donc de centaines de passagers, non de milliers, qui se côtoient et accostent. On ne parle pas de ville flottante parfois trois fois plus grosse que la ville visitée… 

Pour les visites lors d’escales, c’est conséquemment plus intéressant en termes de ratio guides/visiteurs et d’expérience personnalisée.

À bord, tout est disponible et possible pour apprendre, bouger, se reposer : aires de conférences, piscine, spas, gym, casino, cinéma, spectacles de style Broadway, cage de pratique de golf, piste de jogging, collection et galerie d’art, encans, WIFI, etc. 

À bouffer et à boire : cuisine italienne, steakhouse, BBQ, buffet, pâtisserie, bar à vin, lounge.

Fait remarquable : les cuisiniers font partie de la réputée association gastronomique de «La Chaine des rôtisseurs».

Rien n’est donc laissé au hasard pour le confort et l’agrément, tout en permettant l’ouverture à la découverte.

Ce n’est pas donné comme voyage, mais quand on pense que c’est plus d’une dizaine de voyages en un, c’est un cadeau en mer, loin d’être éphémère.

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume
 

Ocean Princess

Terrasse de l'Ocean Princess

 

 

Retour