Bannière
Envoyer Imprimer PDF

Maison folle

Surréaliste naturiste

On dirait bien que Gaudi et Dali se sont réincarnés dans l’architecte vietnamien Dang Viet Nga, qui a réalisé son rêve de redonner à la nature la place qu’elle doit avoir dans la vie de l’humain : la symbiose plutôt que l’usage abusif et destructeur.

Il l’a fait pour lui, mais aussi pour que les visiteurs étrangers et les gens chaleureux de Dalat se côtoient en harmonie, dans un climat idéal, empreint de douceur et de fraîcheur.

Cubes arrondis

La «Maison folle», c’est donc un petit hôtel, qui prend l’allure de formations rocheuses naturelles percées de grottes et de maisons dans les arbres.

Ces petites habitations de pierre, aux lignes ondoyantes et aux noms d’animaux, sont de différentes grandeurs mais leurs fenêtres sur la nature et la lumière se trouvent sur leurs quatre faces et permettent ainsi une communion constante avec la nature. Ici et là : un pignon, un balcon.

Et tout autour, le jardin Lune de miel, rendant hommage à la toile d’araignée.

Pour y séjourner, ou pour la visiter de jour.

Voyage nature

Il faut ensuite poursuivre dans la même veine pour conforter notre fibre naturelle. Les principaux attraits de Dalat sont justement les jardins de fleurs, le mont Langbiang et le lac Xuan Huong.

De septembre à avril

Voilà le moment idéal, côté température, pour se rendre à Dalat, au Vietnam.

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

 

 

Retour