Envoyer Imprimer PDF

Ados en cavale hivernale dans les Rocheuses

Ils n’ont plus l’âge de jouer au cerf-volant, mais sûrement celui de voguer doucement ou rapidement au gré du vent, sur la neige, ou même de s’envoler en faisant des acrobaties.

En mars, l’adrénaline ne fait pas relâche. Alors, autant en profiter pour apprendre de façon intensive et immersive un nouveau sport : le paraski, version hivernale, enneigée et glacée de la planche aérotractée. 

On peut pratiquer le paraski sur une pente, mais tout autant sur une surface plane comme un lac gelé ou une plaine enneigée.

Apprendre d’abord pour mieux performer ensuite

Quel endroit plus emblématique que les Rocheuses pour s’initier à un sport aussi génial, souvent dans la poudreuse. Les instructeurs certifiés de l’école Rocky Mountains Snowkite ont soigneusement choisi le lieu spécifique pour faire naître et se développer les skieurs ou planchistes voulant ajouter une voile à leur sport ou leur art.

Oui, il faut connaître le ski ou la planche, mais on peut être débutant ou intermédiaire en paraski pour profiter de l’expertise de l’école située à Spray Lakes, près de Sparrowhawk, en Alberta.

Une journée, ou deux, ou trois

La formation de chaque niveau (1,2 ou 3) débute à 10 h 30 le matin et le retour au bercail se fait aux alentours de 16 h 30. Il n’en coûte que 250$ par niveau. Bien sûr, on peut décider de s’arrêter à un seul niveau et de pratiquer ailleurs durant les autres jours de la semaine. L’école accorde toutefois un rabais pour ceux s’inscrivant à plus d’un niveau durant le même séjour.

Ce qui est fourni 

L’équipement de voile est loué ou acheté sur place. 

On doit apporter notre propre équipement de ski ou de planche à neige, mais nul besoin de bâtons. Il est préférable d’avoir des bottes imperméables, chaudes et souples. Le casque protecteur est obligatoire.

Un chalet chauffé permet de se reposer de temps à autres et de boire café, thé ou chocolat chaud, inclus dans le forfait. On doit toutefois apporter notre propre goûter ou d’autres boissons non alcoolisées si on préfère.

Où atterrir d’abord?

On se rend en avion soit à Calgary, soit à Banff. On peut décider de séjourner à Banff, mais pour être encore plus près, il vaut mieux se rendre à Canmore, seulement 5 km plus loin.

À Canmore, les instructeurs de l’école viennent chercher les futurs paraskieurs.

Quoi faire d’autre?

Au Canmore Nordic Centre, on pratique le ski de fond, le toboggan, le patinage, la raquette, même le vélo et le golf d’hiver. Oui, oui…

Et le parc national de Banff étant à proximité, il faut assurément au moins le visiter, en prenant beaucoup de photos.

Où loger?

Le plus pratique, sympathique et économique, c’est sans doute aux Canadian Rockies Chalets, à Canmore. Des chalets de 2 et 3 chambres, pouvant loger de 6 à 8 personnes. À l’extérieur : allure rustique. À l’intérieur : mobilier et équipements modernes. En partage, un jacuzzi extérieur, un BBQ et le WiFi.

Magnifique semaine en perspective aussi bien terrestre qu’aérienne! 

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

 

 

Retour