Bannière
Envoyer Imprimer PDF

Nous vous invitons à partager vos souvenirs de voyages et vos découvertes avec nous. C'est en quelque sorte une autre façon de les faire revivre!

Faites nous parvenir vos récits de voyages, photos ou vidéos à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. et il nous fera plaisir de les offrir aux lecteurs d'EUPHORIA.

À noter:  ces témoignages sont publiés dans leur langue d'origine seulement.

 

Ce mois-ci:

L’automne en Toscane

De la mer à la montagne en 21 jours

Un passage obligé par Rome, à l’arrivée, pour deux journées bien remplies : promenades, excursion au Colisée et aux alentours.  La ville subit un lifting continuel visible (grues et emballage d’immeubles) car le poids des ans l’exige …

Le temps fort à Rome fut une visite guidée personnalisée d’une partie de la ville, service trouvé sur un moteur de recherche Internet sous « Rome hors des sentiers battus » et que nous avions réservé depuis Montréal.

Nous avions choisi le quartier juif de Rome, l’un des plus anciens. Notre guide privé, authentique historien des plus intéressants, a émaillé la visite d’anecdotes et d’histoires fascinantes. Quatre heures plus tard, c’est à regret que nous l’avons quitté, le temps nous avait paru si court!

Puis, le train jusqu’à Livorno où la voiture de location nous attendait.

La mer, destination Pise et les alentours

Nous avions réservé une maison avec piscine au bord de la Méditerranée à travers le site Homelydays : un vrai bonheur! Nous avons été émerveillés par l’environnement et l’architecture contemporaine  de la maison située  à quelques mètres de l’ancienne villa de Marcello Mastroianni, tout près de Castiglioncello. Magnifico!  On en fera notre pied à terre et le point de départ de la plupart de nos excursions. Bref, un havre qui nous mettait à la portée des villes intéressantes en peu de temps, au maximum 50 minutes de route.

La température chaude nous a permis des baignades quotidiennes, soit à la piscine ou à la mer et même en fin de soirée, au clair de lune méditerranéen, au retour de nos périples.

D’abord Pise et la Piazza Del Duomo avec sa célèbre tour, la cathédrale et le baptistère où un chanteur en jeans et tee-shirt a figé le temps avec son chant a capella, fidèle à ce que les ouailles du 16e siècle entendaient lors de cérémonies.

Le lendemain, visite de Lucca :  ville de charme où on a envie de flâner, agréable centre avec son puits central et sa basilique blanche toute particulière. 

Quoi de mieux pour se mettre en forme après la farniente, qu’une visite de Cinque Terre en Ligurie, histoire de se dégourdir un peu les jambes dans une randonnée en montagne en sentier escarpé avec vue sur la mer et de respirer l’air salin. Ensuite le train depuis La Spezia, en bordure de mer, jusqu’à Corniglia où de magnifiques villages colorés accrochés aux falaises nous attendent. 

Pour terminer la partie mer, en route vers Populonia, ancien haut lieu gréco-romain  joliment situé avec la Méditerranée turquoise à perte de vue ! Les sentiers couverts et entourés de vestiges et les murs, rues étroites et fondations des petits villages sont impressionnants. Fascinant pour l’archéologue amateur.

En route vers les collines du Chianti

Quelques heures pour arriver à la Casa Lucia, en banlieue de Sienne, en traversant des villages, des vignobles et oliveraies dans une hallucinante harmonie de verts. Les ifs et cyprès pointent à l’horizon. Nous serpentons la route en lacet, chaque colline est plus joliment coiffée que la précédente. L’auberge est sympathique et calme. Les olives poussent près de notre fenêtre et, devant nous, l’horizon s’illumine chaque soir. 

Nous découvrons, par pur hasard, un restaurant gastronomique dans un tout petit village aux alentours. En entrée, un ravioli maison aux truffes … Expérience inoubliable! Nous en salivons encore…

Voilà Sienne, la belle, et ses couleurs : un panorama de plaisirs visuels de la petite boutique à la cathédrale. Sur la place au milieu de la ville, une soirée dédiée aux vainqueurs de la course du Palio nous éblouit. Une table mise pour   1 000 convives, ce fut une expérience unique.

Visite de San Gimignano, silhouette de couronne vue de la route, ville des multiples tours où l’on affichait sa richesse par la hauteur de sa tour. Pittoresque, sans aucun doute une des plus belles et anciennes villes de la région. Là encore un petit resto, avec une offre typiquement toscanaise, y compris les fameux porcini, nous a ravi.

Florence au dessert

Et pour terminer ce voyage, Florence la magnifique, nous attendait avec ses sourires enjôleurs… Trois jours de visites depuis un stationnement gratuit à l’est de la ville, à condition d’accepter de gravir 150 marches matin et soir. 

Tout de même moins achalandée que l’été, car nous sommes en septembre, le nombre de touristes est encore assez grand; on évite les files sans fin en allant réserver les billets à l’avance. Un arrêt matinal au charmant café local, hors des sentiers touristiques, au coude à coude avec les Florentins, est devenu un rituel quotidien. Les sites historiques et musées, le beau David qu’on a regardé hardiment, les bons petits vinotecas du midi, les trésors architecturaux à profusion, bref nous nous sommes gavés de cette ville magnifique et unique.

L’Italie se quitte à regret!

Francine Gravel

Notre havre

Basilique San Frediano, Lucca

Cinque Terre

Florence vue du stationnement

À Sienne

San Gimignano

 

 

 

 

Retour