Bannière
Envoyer Imprimer PDF

Le Mexique des Mayas – Mérida et Riviera Maya – La fin du calendrier Maya, le 21 décembre 2012, serait pour certains «la fin du monde», mais pour la plupart, «la fin d’une ère et le commencement d’une autre sur Terre». Moment historique donc. S’il y a un endroit au monde où l’on voudra être pour vivre cette apothéose, qui correspond au Solstice d’hiver, c’est bien à la pyramide de Chichen Itza, dans le Yucatan.

Pour avoir vu le jour se lever sur Chichen Itza, lors du Solstice d’été le 21 juin dernier, en assistant à une cérémonie sacrée célébrant le Soleil, nous pouvons certes affirmer que le 21 décembre prochain, nous ne voudrons pas être ailleurs.

Redécouvrir la civilisation Maya, reconnue pour son imagination et ses connaissances scientifiques, voir enfin de près ses lieux mystiques, participer aux célébrations de la Vie, rencontrer quelques-uns de ses 1,5 million de descendants dans leurs villages et goûter leur cuisine, profiter de la beauté inouïe, unique, des dizaines de rivières souterraines appelées cenotes, de grottes tout aussi nombreuses, de la jungle mexicaine, et s’imprégner des effets régénérateurs du soleil et de la mer… Voilà une fort belle vacance des Fêtes en perspective, en couple ou en famille.

Pour marquer ce passage mémorable, des événements spéciaux ont eu lieu durant toute l’année 2012 dans le Yucatan. Les dernières festivités, à Chichen Itza, passeront sûrement à la postérité :
- le 21 décembre 2012, la Grande Finale du Calendrier Maya, animée d’activités artistiques et astronomiques
- le 21 mars 2013 : l’équinoxe du printemps, premier signe du nouveau monde. 

Pyramides en rafale  

La péninsule du Yucatan recèle de nombreuses pyramides. Si vous n’avez le temps que pour en visiter une, ce doit être Chichen Itza, bien entendu, d’autant plus qu’on y trouve le plus grand terrain de balle, qui a fait la renommée des Mayas. À Chichen Itza, l’une des 7 Nouvelles Merveilles du Monde, nous vous souhaitons d’avoir l’honneur comme nous, d’être accompagnés du Professeur Humberto Gomez qui livre «un peu-beaucoup-passionnément» de ses immenses connaissances archéologiques et du monde maya.

Mais, on vous encourage à en voir plus d’une, car les pyramides en soi et leur environnement tant naturel que bâti, varie beaucoup. Ce serait donc dommage de n’en voir qu’une. Alors, cap aussi sur Cobà et Tulum.

Élégante Mérida

Le monde maya est aussi présent dans la jolie ville coloniale de Mérida, qui a déjà été très riche grâce à l’exploitation du sisal, transformé en corde, utilisée pour les hamacs. Même si cette industrie a été pratiquement éliminée par l’avènement de la corde synthétique, les palaces, hôtels particuliers et édifices somptueux du Passage Montejo et entourant la Grande Place de l’Indépendance sont encore intacts.

Plusieurs sont maintenant des ambassades ou des propriétés privées de riches industriels en divers domaines, alors que d’autres ont été transformées en musées, municipaux entre autres, tels que les musées d’Art contemporain et d’Anthropologie.

La ville se visite facilement en deux ou trois jours. Mérida est également festive : la scène nightlife est en effet très active. Digne de plaire à tous les genres, de 30 ans et plus : le Club 30+ qui porte donc bien son nom, agrémente le service de boissons avec des tapas vraiment mexicains (c’est-à-dire assaisonnés au Abanerao chile, le plus piquant au monde…) et d’un spectacle de chanteurs musiciens vraiment excellents dans tous les styles et toutes les époques populaires : reggae, salsa, disco, soul, etc. Impossible de ne pas danser. De grandes tables incitent à faire connaissance.

Expériences éclectiques autour de Mérida

On peut aussi partir en excursions d’une journée. Par exemple, à Dzibilchaltun, pour visiter un autre site archéologique puis se baigner dans une cenote. Ou au petit camp San Antonio Mulix, doté de 4 mignonnes chambres et d’un bistro en pleine nature où l’on vous sert de la bouffe maison des plus fraîches et concoctée juste pour vous, à l’instant même.

D’autres détours qu’il vaut la peine de faire sont vers Rio Lagartos pour voir les flamants roses; ou encore vers la plage et la mer chaude de Progreso, qui arbore avec fierté son tout nouveau malecon, que l’on peut admirer de la terrasse du restaurant Flamingos où l’on mange la plus merveilleuse ceviche de fruits de mer.

La superbe Hacienda Santa Rosa permet quant à elle de visiter ses 35 ateliers d’artisanat maya et de voir leurs artisanes de tous âges à l’œuvre, ayant conservé 15 techniques ancestrales pour créer des objets utiles et cadeaux en sisal ainsi que des bijoux en filigrane d’argent, notamment.

Aventure nature

Sur la Riviera Maya, la nature vierge, bien apprivoisée pour nous la faire vivre en toute sécurité, nous fait voir et expérimenter des choses inoubliables. Où précisément? À EkBalam, à la Rio Secreto, et à Punta Venado.

D’abord, il faut expérimenter la baignade en cenote ouverte, donc extérieure, pour connaître la fraîcheur et la pureté de l’eau. Ensuite, place à l’audace et au rire, en se laissant descendre par câbles et harnais dans une cenote souterraine de 80 mètres de diamètre, où nos attendent des flotteurs dans la noirceur percée d’un seul faisceau de lumière ensoleillée. Pour nous rassurer, un prêtre maya nous a béni et encensé avant de descendre dans les entrailles de la Terre, si importantes pour les Mayas…

Survol d’un lagon en tyrolienne, ou voltige de liane en liane, constituent d’autres petites victoires à savourer, avant de déguster les petits plats et le jus traditionnel d’hibiscus préparés par une famille maya.

Pour les plus robustes, une heure en VTT ou à cheval dans des chemins rocailleux privés traversant la jungle, nous mène à une plage complètement déserte, puis vers un restaurant italien bon chic, bon genre qui a son lounge et des lits de plage, avec sa propre vue privée, le Blue Venado : délicieux en plus!

Le clou d’une journée sur la Riviera Maya est sans contredit l’expédition de 90 minutes dans la gigantesque grotte de la rivière secrète où, équipés de casques, lampes frontales, vestes et souliers protecteurs, on se déplace à pied, et parfois à la nage, dans une eau cristalline, entre des stalagmites et des stalactites tout ce qu’il y a de plus impressionnantes. Cette visite guidée est d’ailleurs très éclairante sur le phénomène de ces formations. A un moment, on éteint même toutes nos lampes, pour écouter dans le silence, rien que les gouttes d’eau qui forment, au fil des siècles, ces paysages souterrains incroyables.

Akumal animale

Attendrissante et inspirante, cette visite à Akumal : un centre de plongée en apnée bien organisé qui accueille et informe les visiteurs sur les tortues de mer, avant de les emmener nager à leur rencontre. En nous promenant sur la plage ensuite, ce sont les sites de dépôt des œufs de tortue que l’on rencontre, bien encerclés et protégés afin qu’on ne les piétine pas. L’équipe du centre d’interprétation rentre le soir les œufs afin de les protéger des nombreux prédateurs, ce qui démontre tout leur amour et leur dévouement pour la préservation de l’espèce.

Cela fait tout drôle de voir les adeptes de la chaise longue côtoyer ces petits «autels» voués à la préservation de la Vie.

Si on a envie d’un séjour tranquille sur la Riviera Maya, les charmants petits hôtels situés en bordure de la mer à Akumal sont tout indiqués.

Zone Confort

À Mérida, nous avons séjourné à l’hôtel Intercontinental, égal à sa réputation de classicisme, où tant le restaurant que le bar sont synonymes de bon goût dans tous les sens du terme. Mémorable : le carpaccio de bœuf, j’avoue en avoir pris 3 fois, au cours du même repas… On ne se trompe pas en choisissant cet hôtel très bien situé, sur la plus belle avenue de Mérida, et près du centre historique dont les édifices et places furent construites avec les pierres de cinq ruines pyramidales.

Digne de mention également, à Mérida, l’hôtel boutique Rosas & Xocolate, que nous avons eu le bonheur de visiter. Exquis : pour le rose et le chocolat, servi en vrai et en couleur, dans le verre de martini, la bouchée cocktail et l’assiette gastronomique, sur l’oreiller et la terrasse, au spa, sur le mobilier entièrement imaginé et fabriqué en exclusivité, ainsi que sur les planchers et les murs d’immenses chambres. Tout cela en l’honneur de la mère du proprio qui s’appelait… Rose, et qui adorait le chocolat.

A X Caret, sur la Riviera Maya, nous avons séjourné au Occidental Grand X Caret, vaste complexe construit en pleine jungle, qui lui fait d’ailleurs une grande et belle place, ainsi qu’aux chevreuils, perroquets, koatimundis et agutis. Même une petite rivière traverse le site. Tous les services sont inclus, en quantité et qualité, y compris une nourriture aussi variée qu’excellente, dans des restaurants superbement décorés. Nous avons particulièrement apprécié les cafés mexicains dont la préparation est un véritable spectacle pyrotechnique, ainsi que la piscine d’eau de mer remplie de façon naturelle, puisqu’aménagée dans les rochers en front de mer.

A X Caret, la grande boutique Lapis, véritable temple en l’honneur des bijoux d’argent et de lapis lazuli, impressionne par son vaste choix et ses prix négociables, mais surtout par son authenticité.

Les autres états mayas

Les voyageurs qui ont plus d’une semaine ou deux devant eux, peuvent pousser l’expérience Maya plus loin, en visitant les quatre autres états mayas du Mexique, soit Quintana, Campeche, Tabasco, et le Chiapas.

On se rejoint tous sur la Riviera Maya… le 21 décembre 2012?!

Sylvie Berthiaume

Nous tenons à remercier le Conseil de promotion touristique du Mexique pour avoir défrayé les frais du voyage à Mérida dans le cadre de la Foire touristique Maya 2012, ainsi que l’Office du tourisme de Riviera Maya pour nous avoir gracieusement offert les magnifiques excursions et incursions dans le monde des Mayas.

www.visitmexico.com
www.rivieramaya.com
www.alltournative.com
www.riosecreto.com
www.puntavenado.com
http://www.ichotelsgroup.com/intercontinental/en/gb/locations/rooms/suites/Mérida
www.rosasandxocolate.com
http://en.occidentalhotels.com/grand/Xcaret.asp?src=af

Chichen Itza

Prêtres Mayas

Mérida

Mérida

Cenote extérieure

Plage de Progreso

Hacienda Santa Rosa

Rio Secreto

Akumal

Piscine de l'hôtel Rosas & Xocolate

Koatimundi

Lapis Lazuli

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Retour