Bannière
Envoyer Imprimer PDF

Samoa

Vierge et chaude 

Moins fréquentée mais encore plus belle que les Fidji, les îles Samoa de Polynésie attirent ceux qui veulent faire corps avec la nature encore vierge. Par exemple, au Virgin Cove Resort, de l’île Upolu, près de Saanapu sur la côte sud, cela veut dire…

Vivre sur la plage de sable blanc la plus belle de l’île, au pied de la forêt, dans une hutte de feuilles de coco sur pilotis. Dormir sur un matelas de sol recouvert d’une natte faite à la main. S’éclairer à l’énergie solaire. Se doucher avec l’eau de pluie. Manger les fruits et légumes du jardin. Cueillir, briser et préparer les noix de coco ou, si on n’est pas végétarien, pêcher les crabes, crevettes et poissons qui seront cuisinés le soir par un chef qui les agrémentera des saveurs typiques de l’île ou qui les intégrera dans des recettes internationales. En tout temps, c’est copieux à souhait. Et, oui, il y a aussi un bar.

C’est aussi s’amuser à plonger en apnée, marcher sur des kilomètres de plages presque désertes, tisser des paniers, pagayer dans le lagon bleu, concocter des traitements aux herbes médicinales, visiter le village situé à quelques minutes de marche, assister à un spectacle de danse du feu le samedi soir, s’imprégner de la culture traditionnelle des habitants.

Options confort

De petits bungalows dotés d’un lit double, d’un réfrigérateur et d’une salle de bain sont également disponibles. 

Famille en quête d’un séjour paradisiaque? Un bungalow double avec cuisine toute équipée vous attend, sur votre propre plage privée…

Chaleur quand tu nous tient…

Le jour : 31 degrés Celsius. La mer : 30. Le soir : 24. 
Pas de souci : de novembre à mars, la saison des pluies ne réserve que de courtes averses, en soirée.

Son rêve, notre rêve…

Le Virgin Cove Resort est né en 2001 du rêve du Suédois Thomas Petersson, qui après avoir visité la Polynésie à quelques reprises a décidé que le paradis, c’est l’île d’Upolu. C’est donc Thomas et sa femme polynésienne Régine qui nous y accueillent avec le plus serein sourire. 

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

www.virgin-cove.ws

Hutte sur la plage au Virgin Cove  

 

 

 

Retour