Bannière
Envoyer Imprimer PDF

L’Inde

Fascinante, intense et vibrante

Pays de contrastes là où la richesse des vestiges du passé d’une grande beauté côtoie la pauvreté d’un peuple souriant, accueillant et surtout très touchant.

C’est en dégustant un massala chai (thé au lait aromatisé d’épices fines) - merci Mani pour la recette…un vrai délice - que je vous fais vivre à travers ces quelques mots et images ce fabuleux voyage.

À tout seigneur, tout honneur 

Mumbai (anciennement Bombay), premier pied posé en Inde dans ce qui est sa plus grande et populeuse ville. Ville qui fourmille d’activités quotidiennes, comme les lavoirs à ciel ouvert où des intouchables travaillent à la sueur de leur front à nettoyer des milliers de vêtements numérotés pour faciliter une logistique non encore informatisée. 

Il en est ainsi des Dabbawalas, ces travailleurs de campagne, qui s’occupent de collecter, trier et livrer 250 000 repas pour l’heure du lunch sans aucune aide technologique moderne. 

Le dépaysement se fait sentir : circulation dense parsemée de motocyclettes, de tuk-tuks, de bicyclettes et … de vaches sacrées (près de 40 millions de vaches circulent librement dans ce pays), le tout dans un capharnaüm sans règles mais où chacun a sa place. La symphonie des klaxons qui résonnent (moyen de communication efficace) de tous bords, tous côtés nous fait vibrer les tympans. Mieux vaut s’y habituer rapidement ! Bienvenue en Inde. 

Le Gujarat

Envol vers le Gujarat, un État où le végétarisme et le « sans alcool » vont de pair. Nous roulons sur de charmantes routes, ralentis parfois par des troupeaux d’animaux, ce qui nous permet d’observer la population locale. Ils sont beaux et souriants ces Indiens, et les femmes parées de saris aux multiples couleurs s’activent sans arrêt. 

On continue et, pour notre plus grand confort, c’est avec l’aide de porteurs que nous faisons l’ascension de la colline sacrée de Palitana. Quel spectacle offrent tous ces temples magnifiquement sculptés ! La beauté de ce site jaïn restera pour toujours gravée dans notre esprit. Le lendemain, c’est la visite du vieux Ahmedabad (ville principale du Gujarat) et de son grand bazar. Le soir venu, nous sommes accueillis sur la terrasse d’un restaurant, exaltés par cette émanation enivrante de parfum de roses cultivées dans la région. On nous escorte à cette grande table de bois parsemée de pétales qui embaument où nous dégusterons un thali, assortiment de plats qui doivent être mangés avec les doigts, un vrai plaisir pour tous les sens ! 

La route se poursuit en passant par le temple de Modhera, dédié au Dieu Soleil, avec son bassin aux escaliers escarpés servant aux ablutions rituelles, tout comme à la conservation de l’eau. 

Au Râjasthân: entre le bleu et le rose

Nous arrivons au Râjasthân en passant par le Mont Abu, avec comme prochaine étape Udaipur (ville romantique) et la visite de son City Palace dominant le lac Pichola. Une charmante balade sur les eaux calmes du lac nous fait découvrir le palais Jag Mandir, construit sur une île du lac, et la vie de ses riverains. Nous poursuivons vers Jojawar en 4x4 pour découvrir le village de la tribu de bergers nomades Bheel, sous la gouverne du Chef Sojat (très authentique).

Et puis, embarquement à bord d’un train à destination de Jodhpur, la fameuse ville bleue et son imposante forteresse de Mehrangarh. Le lendemain matin, une séance de yoga nous est offerte dans la cour intérieure verdoyante de notre hôtel (bien appréciée) et nous sommes maintenant prêts, munis de nos sacs à dos, pour faire l’expérience du désert du Thar. 

Le Thar

Une excursion en Jeep nous permet d’apprécier la faune locale et de descendre les pentes abruptes et ensablées pour rejoindre notre campement où des dromadaires nous attendent pour une balade dans les environs. Dans nos tentes confortables, toutes les commodités ont été prévues : belles salles de bain et lits très douillets nous attendent en effet.  Avant le repas du soir, on nous invite à prendre place sur de jolis coussins posés sur le sable nous incitant à la farniente alors que l’on nous offre apéros et amuse-gueules aux saveurs variées, au son d’une musique rythmée par des danseurs qui ondulent sous nos yeux. Quel beau moment de rêverie que ce début de soirée des mille et une nuits !

Après une bonne nuit de sommeil, nous quittons ce hâvre de paix pour Jaisalmer, nommée la Carcassonne du désert, et nous nous rendons au lac Ghari Sar pour découvrir les havelî (anciennes demeures de riches commerçants). C’est à Bikaner que nous expérimentons notre première balade en tuk-tuk (émotions incluses).

Notre voyage se poursuit en direction de Pushkar, avec un arrêt à Deshnoke pour la visite du temple des rats Karni Mata (à voir absolument - aucune raison d’avoir peur de ces petites bestioles). À Ajmer, c’est la visite de la mosquée d’Addhai Din Ka Jhonpra et de son mausolée, une expérience intense, une foule incroyable. Il faut être bien organisé pour ne pas perdre le groupe pour finir par être béni à coups de balai sur la tête en échange d’une offrande de fleurs et d’un bakchich. 

Puis c’est Jaipur, la ville rose (capitale du Râjasthân). On y visite le City Palace, là ou le maharaja demeure toujours avec sa famille, le Palais des vents et l’observatoire d’astronomie et faisons une incursion au cinéma Raj Mandir pour assister au dernier film de Bollywood très attendu par les cinéphiles indiens. À notre grande surprise, il y a une grande participation vocale du public pour certaines scènes du film (pour nous, le spectacle fut plus dans la salle qu’à l’écran…très intéressant). En soirée, nous sommes invités à partager un repas ainsi qu’une démonstration de cuisine traditionnelle dans une famille de la noblesse indienne Rajput (un repas simple rempli de saveurs maison).

Le lendemain, une ancienne résidence de Maharadja parmi les plus somptueuses de l’Inde, le fort d’Amber, nous attend et c’est à dos d’éléphants que nous irons à sa découverte. La lumière et l’ambiance qui règne lors de notre passage nous donne l’impression de reculer dans le temps.

Incontournable et si romantique, Taj Mahal

Agra, ville de l’incontournable Taj Mahal. C’est en calèche que nous prenons la direction du Taj. Bien que nous l’ayons vu tant de fois en photo, dans des livres et dans des documentaires télévisés, en traversant le portail il est inévitable de se sentir ému devant ce mausolée d’une extraordinaire beauté éclairé par un soleil matinal témoignant de l’amour d’un homme pour la princesse qu’il aimait. Mumtaz Mahal mourut à 38 ans en accouchant de son 14e enfant qui décéda lui aussi quelques jours plus tard. L’empereur fut tellement attristé que sa chevelure tourna au blanc en une seule nuit.

Varanasi, ville sacrée

Envol vers Varanasi, ville sacrée selon la religion hindoue. Nous y faisons quelques visites et nous nous rendons en rickshaw au temple Vishwanath, le plus sacré et le plus célèbre de la ville. Cette balade fut très mouvementée car on doit se faufiler à travers une foule grandissante dans un tourbillon de tuk-tuks, de motocyclettes, rickshaws, voitures et passants qui tentent d’atteindre les ghâts pour la cérémonie Aarti (prières collectives au bord du Gange) malgré la fermeture de quelques rues décrétée par la police. 

Le lendemain matin aux petites heures, nous repartons cette fois sur le Gange à bord d’un petit bateau de bois où nous avons l’honneur de faire une offrande (fleurs et chandelle allumée) à ce fleuve qui prend sa source dans l’Himalaya et qui suit sa trajectoire comme source de vie et de purification pour chacun. Le soleil se lève maintenant éclairant les ghâts et on distingue les couleurs vives des saris des femmes ainsi que des hommes se purifiant au Gange. Certains d’entre eux sont restés toute la nuit presque totalement immergés dans cette eau froide (enfin, je suppose, ne sentant pas le besoin de me purifier je n’y ai pas plongé la main…) attendant le lever du soleil (quel courage !). 

Delhi, comme dessert

Après tant d’émotions, nous partons pour Delhi, seconde agglomération après Mumbai, c’est une ville cosmopolite qui recèle de jolis parcs et plusieurs sites à visiter dont la mosquée Jama Masjid, le Fort Rouge, le temple Sikh Gurudwara de Sis Ganj, la mausolée d’Humayum, sans oublier le Qutub Minar. 

C’est ici que nous terminons ce magnifique voyage la tête et le cœur remplis d’images et de sensations inoubliables. Un voyage à faire au moins une fois dans sa vie. 

Et pour ceux et celles qui voudraient pousser plus loin l’expérience, Voyages Traditours  (car c’est le circuit offert par ce voyagiste que nous avons suivi) offre un séjour au cœur de soi-même : Inde, Yoga et Méditation.


Carole Ledoux

www.traditours.com

Mumbai

Temple de Modhera (Gujarat)

Palais Jag Mandir, Udaipur

Jodhpur, la ville bleue

Campament, désert du Thar

Palais des vents, Jaypur

Offrandes au Gange

Qutub Minar, Delhi

 

 

 

 

Retour