Envoyer Imprimer PDF

Londres 

Spas et autres sorties… FUNKY!

Vous aurez tout vu et bu à Londres, en vous concoctant un circuit funky. 

Quelques suggestions comiques, exotiques, excentriques… fantastiques.

Piscine gonflée et cinéma

Le HotTub Cinéma… Si la promiscuité ne vous effraie pas.

Improbable, mais vrai : des piscines gonflables à peine plus grosses et creuses que les premières des tout-petits, éclairées chacune d’une couleur vive différente, accueillent des petits groupes de fêtards.

 À l’heure du cocktail, tous les jours, bière ou champagne à la main, ils regardent des films cultes d’Hollywood. Votre corps sera donc bien arrosé, au-dehors comme au-dedans.

Code vestimentaire : bikini et autant que possible, un accessoire encore plus festif comme un chapeau de cowboy, une perruque rose, etc. 

En mars, c’est à l’intérieur que cela se passe, au Factory 7, sur Hearn Street, dans Sorditch. Quand vous irez à Londres, vérifiez leur site web car ils changent d’endroit comme ils changent de maillot. 

En été, cela se passe généralement à l’extérieur, souvent sur le toit d’un édifice.

Pédicure et cocktail original

L’endroit le plus reconnu pour ses cocktails créatifs, le Anam Cocktail Lounge, est aussi un spa. 

Le personnel fait des mains et des pieds pour vous satisfaire, c’est le cas de le dire.

En effet, pendant que vous vous relaxez les papilles et les neurones en buvant votre cocktail, on vous fait un pédicure ou un manucure. Un facial si vous voulez, mais disons que c’est plus compliqué de boire en même temps. 

Il est situé au Chapel Market d’Islington.

Style mixte

La plus belle illustration du mot éclectisme, en matière de mobilier, de décor et d’éclairages : au Lounge Lover, sur Whitby Street. Vous ne saurez plus où regarder. Vous en aurez peut-être le tournis, après seulement un verre.

Vie en bleu

Le designer Galliano en a fait son deuxième chez-soi. Le Blue Bar du chic hôtel Berkeley. Tout est bleu, du plancher au plafond. 

Chaudement recommandé, en autant que vous ne ressortiez pas en ayant les bleus.

Folie des grandeurs et des hauteurs

Ceux et celles qui aimeront les lieux précités, sauront apprécier l’audace et les formes généreuses de trois haut-lieux qui sont maintenant de véritables signatures de Londres :

The London Eye, cette grande roue géante, la plus haute d’Europe, composée de 32 cabines en forme d’œuf, où vous vous laissez bercer pour voir Londres à toutes hauteurs. Sur les rives de la Tamise.

The Shard, cet élégant tesson de verre planté près de la Tour de Londres et signé par une star de l’architecture, Renzo Piano, d’où vous pouvez embrasser le paysage jusqu’à 60 kilomètres à la ronde. C’est devenu le plus haut gratte-ciel de l’Union européenne.

The Gherkin (oui, cela veut bien dire cornichon), c’est le nom au départ ironiquement donné puis affectueusement conservé, pour cet édifice génial, situé en plein coeur du quartier historique de Londres. L’histoire – disons la saga - de sa conception et de sa construction, sur le site d’un attentat terroriste en 1992, a fait l’objet d’un film à voir, intitulé tout simplement The Gherkin, mais vous allez voir que ce ne fut pas simple. Physiquement et humainement parlant : fascinant.

Chez les artistes contemporains

Enfin, l’Est de Londres, c’est là où vous rencontrerez à chaque pas et à chaque porte, un artiste, un atelier, une activité très créative ou autre incongruité. 

À marcher, de long en large, et de bas en haut.

www.hottubcinema.com
www.anamspacocktail.com

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

À l'extérieur

The London Eye

The Gherkin

The Shard

 

 

 

Retour