Envoyer Imprimer PDF

Pérou : Expo et Resto à Montréal 

Jusqu’au 16 juin prochain, le Musée des beaux-arts de Montréal expose le Pérou, dans toutes ses splendeurs. L’événement s’intitule Pérou, Royaumes du soleil et de la lune – Identités et conquêtes aux époques ancienne, coloniale et moderne. Rien de moins que 3 000 ans d’histoire! La vie moderne s’expose aussi en vidéos.

Près de 350 véritables trésors et chefs-d’œuvre, dont une centaine n’ont jamais été vus en dehors des musées péruviens, se laissent admirer et nous font rêver. En plus de peintures et de sculptures, masques et ornements d’or et argent, les céramiques et tissus colorés sont au rendez-vous. Plein d’objets vraiment surprenants également. L’incontournable Machu Picchu, bien entendu.

Et toute une partie de l’exposition permet de découvrir les mythes et les rituels des anciennes civilisations précolombiennes des Andes dont nous parlons dans notre Euphorie du mois. D’ailleurs la magnifique pièce qui sert de symbole à l’exposition, est un ornement mochica, en forme d’animal hybride mi-félin, mi-pieuvre, qui provient de la côte nord du pays.

Tout au long de cette exposition, qui a attiré des dizaines de milliers de personnes depuis son ouverture, le Musée et la scène culturelle montréalaise ont rendu hommage au Pérou de diverses manières, pour en faire découvrir les multiples et riches facettes humaines.

Le milieu de la restauration aussi. Ce qui est bien, dans ce cas, c’est que l’on pourra continuer de savourer le Pérou en tout temps à Montréal.

Quelques restaurants péruviens à Montréal

Cuisine traditionnelle : Eche pa Echarle, rue Saint-Hubert; Villa Wellington, rue Wellington; Sol y Mar, rue Saint-Hubert.

Gastronomie moderne et réinventée : Mochica, rue Saint-Denis; Raza, avenue Laurier Ouest.

Quinoa, poisson, alpaga 

La gastronomie péruvienne est l’une des plus diversifiées au monde (plus de 2 000 plats différents) en raison notamment de la position géographique unique du pays, entre mers et montagnes, en passant par l’Amazonie. Créée par les Mochicas et les Quechuas, surnommés les Incas qui en étaient les empereurs, elle s’est aussi inspirée au fil des siècles des cuisines espagnole, japonaise et chinoise.

Le Pérou étant le plus grand pays producteur de quinoa au monde, avec plus de 40 000 tonnes récoltées en 2011, il n’est pas étonnant que cette céréale soit très présente dans les recettes traditionnelles, modernes et gastronomiques. Le quinoa est servi en salade, en accompagnement d’un plat et est parfois utilisé pour remplacer le riz dans une version sushi plus léger. On l'utilise même dans la confection de truffes - à s'en lécher les doigts!

La cuisine de la Selva (jungle) est composée en grande partie de fruits (plus de 650 espèces de fruits répertoriés au Pérou). 

Celle de la Costa (côte) met en valeur le poisson (environ 2 000 espèces marines et de rivières), bien qu’il soit consommé à travers le pays de diverses manières et souvent cru dans le traditionnel ceviche. On peut aussi déguster le poisson, entre autres, le bar, en style carpaccio.

La cuisine de la Sierra (montagne) mise sur le maïs, les pommes de terre (avec plus de 2 000 variétés répertoriées dans le pays) et autres tubercules. 

La viande d’alpaga est servie un peu partout dans le pays et le cochon d’Inde est un régal généralement consommé dans la région des Andes.

Convaincus d’aller au Pérou, maintenant?

Si après avoir lu notre Euphorie du mois sur le Pérou et ce qui précède, vous êtes avides de vous y rendre, entre autres pour déguster sa gastronomie, voici 3 grands chefs et restaurants péruviens à découvrir à Lima:

Diplômé de l’école culinaire Le Cordon Bleu de Paris, Gastón Acurio a ouvert en 1994 à Lima, le renommé restaurant Astrid & Gastón. Il possède aujourd’hui, entre autres, la Cebichería La Mar de Lima.

Après avoir travaillé en cuisine au Canada, Virgilio Martinez a eu la piqûre! Il a ouvert en 2010 son propre restaurant, Central, situé dans un quartier branché de Lima. 

De dessinateur graphique à DJ, en passant par l’animation 3D et la publicité, Christian Bravo est aujourd’hui un très réputé chef de la scène culinaire péruvienne. Depuis 2006, il est chef propriétaire du Restobar Bravo, à Lima.

Et surtout explorez, car il y en a plusieurs autres à découvrir à travers tout le pays!

Sylvie Berthiaume

Plats préparés par le restaurant Mochica

 

 

Retour