Bannière
Envoyer Imprimer PDF

Port-Vendres en Méditerranée

De découvertes en éblouissements!

À la lisière maritime des Pyrénées, au bord de la Méditerranée et aux portes de l’Espagne, le site de Port-Vendres était un abri naturel déjà connu et utilisé par les navigateurs plusieurs siècles avant Jésus-Christ. Ce petit village sympathique, fondé par les Phéniciens dans l’Antiquité, se situe à la limite des circuits touristiques traditionnels de la France méditerranéenne.

Pour quelqu’un qui recherche un petit port d’attache, dans tous les sens du terme, pour prendre des vacances et se reposer à l’écart des sites achalandés ou à la mode de la Côte d’Azur, de la côte catalane ou de la Costa Del Sol, le petit village de Port-Vendres est une destination originale et encore peu connue. La frénésie touristique semble s’arrêter, jusqu’à maintenant, au village voisin de Collioure, où l’ex-premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, exploite un vignoble et où les rois de Majorque, d’Aragon, d’Espagne et de France se sont succédés dans un château résidence d’été citadelle, du XIIIe au XVIIe siècles.

Vénus la vénérée

Mais la ville de Port-Vendres, qui doit son nom de « Portus Veneris » à la présence d’un temple dédié à Vénus qui aurait dominé la rade, est demeuré longtemps un port d’activité économique plus que touristique. Port-Vendres était une étape importante sur la route maritime entre la Gaule et l’Espagne, puis entre la Gaule et l’Afrique. Des fouilles archéologiques sous-marines récentes ont permis de mettre à jour un trésor monétaire de 800 pièces de monnaie datant du IIIe siècle après Jésus-Christ. Seul port abrité et en eaux profondes de la Côte Roussillonnaise, Port-Vendres a été aux XIXe et XXe siècles au second rang des ports méditerranéens pour le commerce et les liaisons maritimes avec l’Afrique du Nord, notamment pour la réception des bananes et autres fruits et leur re-distribution vers le reste de l’Europe.

Bateaux de croisière et grands voiliers

Port-Vendres jouit aussi d’autres caractéristiques assez spéciales et pittoresques. Fortifié par Vauban et classé « port de guerre » par Louis XIV, le village est entouré de vestiges de tours et de forts surplombant toutes les hauteurs de la région (Fort St-Elme, Fort Béar, la Tour Madeloc, le Fort Dugommier, le Fort de la Galline). Ces fortifications, dont plusieurs ont été restaurées permettaient une communication visuelle entre elles, autant de jour comme de nuit, afin de protéger cette voie naturelle de pénétration entre l’Espagne et l’Europe.

Aujourd’hui encore, la rade en eaux profondes permet d’y accueillir des bateaux de croisière ou de grands voiliers tout en servant de port d’attache pour des plaisanciers de toute l’Europe.

Histoires fantastiques et suspenses religieux inspirants pour Dan Brown

Mais ce n’est pas uniquement un port d’attache pour les navigateurs. Port-Vendres favorise également le rayonnement vers de nombreuses destinations terrestres accessibles dans la même journée. Aux portes du pays Cathare dont l’histoire remonte à plus de 450 000 ans avec les sites préhistoriques de Tautavel et Bélesta à l’est jusqu’aux Grottes de Lascaux à l’ouest, la région a inspiré tant d’auteurs célèbres dont on se plaît à suivre les traces à partir de Port-Vendres. Que ce soit la région de l’aboutissement de l’épopée historique d’Ayla des « Enfants de la Terre » de Jane Auel il y a 35 000 ans, ou la région qui aurait été le refuge de Marie-Madeleine et du fils de Jésus selon les «découvertes» du curé de Rennes-le-Château relatées par Dan Brown, ou encore la région du massacre des Albigeois ou des Cathares et la chute de Carcassonne au XIIIe siècle, ou enfin la région des derniers refuges de l’Ordre des Templiers au XIVe siècle, il y a tant d’histoire à découvrir dans la région à l’ouest de Port-Vendres qu’on peut y séjourner fort longtemps.

Entre Nîmes et Barcelone, à la recherche de Salvador Dali

Autant on peut rejoindre Nîmes et ses arènes romaines à 2 heures de route de Port-Vendres vers le nord, via Perpignan et Narbonne, autant on peut également se rendre aussi aisément en 2 heures à Barcelone, en Espagne, pour y visiter la magnifique Sagrada Familia ou le village natal de Salvador Dali à Cadaquès.

Toutefois, pour celui qui a adopté Port-Vendres afin d’y séjourner tout simplement, souvenons-nous qu’il s’agit d’un port où chaque jour les pêcheurs rapportent du poisson frais, d’où on peut entreprendre de nombreuses excursions en pleine mer et même faire de la plongée sous-marine. On peut également emprunter un petit train qui nous balade dans les vignobles de la région ou qui nous transporte d’un village à l’autre, à moins que l’on choisisse de le faire par les nombreux sentiers pédestres aussi accessibles.

En terminant, on ne saurait oublier de parler de la douceur de vivre tout simplement à la mode méditerranéenne, soit dans les restaurants gastronomiques, soit en sirotant un apéro ou un pastis sur une terrasse, soit en s’assoyant sur un banc pour regarder vivre les gens du coin et surtout les écouter parler dans cette langue occitane si savoureuse.

www.port-vendres.com

Marcel LeSieur

 

 

Retour