Bannière

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Santiago de Cuba

Pourquoi?

D’abord. parce qu’elle a été au centre de l’actualité récemment en devenant la dernière demeure de Fidel Castro.

Connue comme la Ville de Cuba avec l'ambiance la plus chaude des Caraïbes, Santiago est aussi un creuset de cultures. C’est également le “berceau de la révolution cubaine”, car elle fut le théâtre du premier assaut lancé par Castro contre Batista en 1953. 

Enveloppée par la Sierra Maestra, Santiago a été fondée en 1515 et est devenue la première capitale du pays. Histoire et culture sont donc omniprésentes dans cette ville située tout au sud de Cuba, à l’opposé de La Havane. 

À voir

Le cimetière Santa Ifigenia. Classé site national en 1979 et dernière demeure de Fidel Castro et de plusieurs autres grands noms de l'histoire de l'indépendance cubaine, dont José Marti, reconnu comme le père de l’indépendance cubaine.

San Pedro de la Roca del Morro. Massive construction de fortifications suspendue sur un promontoire rocheux au dessus du port de Santiago, cet ensemble compliqué de forts et de batteries est l'exemple le mieux préservé d'architecture militaire hispano-américaine basée sur des principes de construction d'origine italienne et de style Renaissance. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le musée Emilio Bacardi Moreau. Avec sa belle façade blanche aux éléments néoclassiques, le musée abrite dans ses trois salles la vaste collection d’œuvres d’art privée de ce membre de la famille Bacardi, connue mondialement comme producteur de rhum. Ne manquez pas les momies égyptiennes et péruviennes au sous-sol! 

À côté du musée, nous pouvons trouver le Boffil Callejon, un ensemble de répliques de santiagueras, façades coloniales de maisons du 18e et du 19e siècles, à voir.

Le musée Diego Velazquez (premier gouverneur de Cuba et fondateur de la ville) et sa maison. L’ensemble présente des éléments architecturaux et décoratifs de l’époque coloniale avec influence mauresque. C’est la plus ancienne demeure seigneuriale de la ville.

Le Parc Cespedes. C’est en quelque sorte le cœur du centre historique de Santiago, où des centaines de personnes s’étaient rassemblées le 2 janvier 1959 pour entendre Fidel Castro livrer son légendaire discours révolutionnaire du haut d’un balcon de l’hôtel de ville, située de l’autre côté de la rue.

Le Sanctuaire Cobre, avec sa Vierge de Caridad (à 16 km de Santiago). En 1998, le Pape Jean-Paul II a couronné la Vierge pendant une messe et placé entre ses mains un chapelet d'or. Grâce à un ingénieux dispositif, cette vierge a la particularité de se tourner vers les fidèles lorsque la messe commence et une fois que l’office est terminé de leur tourner le dos. Sa robe rebrodée de fils d’or par des religieuses cloitrées espagnoles est spectaculaire.

À expérimenter

Le carnaval 

Longue tradition qui date du début du 20e siècle et dans laquelle ont été incorporées les croyances et pratiques artistiques des esclaves africains qui célébraient déjà leurs saints patrons à l’époque de la colonie. On ne s’étonne donc pas que le carnaval ici ne soit pas célébré autour du Mardi Gras, mais plutôt autour des fêtes de Sainte Christine, Sainte Anne et de Santiago, patron de la ville, toutes célébrées du 24 au 26 juillet. Et on fête jusqu’à la fin du mois. Deux semaines de musique, de danse et d’animation de rues. Les enfants ont même droit à leur propre « Carnaval Infantil » avec parades, jongleurs, etc.

La Conga

Cela se passe le 25 juillet, jour anniversaire du Saint Patron de la ville. La tradition date de l’époque coloniale. Le point de départ de cette manifestation est une messe dans la cathédrale. Ensuite, arrivent dans la rue les joueurs de Conga, suivis de joueurs de tambours, cloches, bugle chinoise et autres instruments et ainsi prend forme sur des kilomètres et des kilomètres une procession de centaines de gens qui dansent et chantent en improvisant de façon tout à fait spontanée.

À déguster

Le rhum du fameux empire Bacardi bien sûr! Et pourquoi pas au Barrita La Casa del Ron, tout à côté de l’ancienne fabrique.

La spécialité locale : un ajiaco (ragoût de pomme de terre épicé) dégusté au El Morro Restaurante Palmares où une chaise indique que Paul McCartney, ancien Beatles, y a un jour mangé une omelette. Près de la forteresse du Morro, avec son grand patio au toit de chaume, avec vue plongeante sur la mer des Caraïbes. Si c’est un de vos jours de chance, un trio de guitariste peut même accompagner votre repas.

Les plats traditionnels de Cuba: plats de bœuf, ragoût de viande, morue, jigote, sauce chili, petits pâtés, beignets de crustacés, légumes racines servis avec de la sauce à l'ail, congrí (ragoût de chèvre et ayaca), etc. Et les nougats et pudding de riz qui terminent le repas avec une note sucrée.

Sans oublier le meilleur café Arabica, cultivé ici même dans les plantations de la Sierra Maestra.

À ne pas manquer

Les kiosques de santeria sur Calle Marti. Une curiosité de la ville. Ce sont de petits kiosques réservés aux pratiquants de cette religion. On y vend des poules à sacrifier, des bougies. Bref, tout ce dont on a besoin pour la cérémonie.

Une performance de Tumba Francesa. Une combinaison de traditions musicales haïtiennes et françaises, où se mêlent percussions, chants et danses, dont l’origine vient de Santiago. Reconnue au patrimoine immatériel de l'UNESCO en 2003.

La vie nocturne de Santiago avec :
La discothèque Casa de la Trova qui vibre au rythme des airs afro-cubains grâce à des artistes locaux. 
Le Salon del Son avec sa faune locale qui apprécie la salsa et le boléro.
La Casa de la Musica, dont les portes ne ferment qu’à six heures du matin. 

Où dormir

Pour la grande classe : Melia Santiago de Cuba 
Pour la plage : Hôtel Brisas las Galeones
Pour la terrasse et son bon rapport qualité/prix : le Casa Granda.

Et il y a aussi les parcs naturels de la chaîne de montagne Sierra Maestra à explorer et bien entendu… la plage!

Christiane Théberge

Cimetière Santa Ifigenia

San Pedro de la Roca del Morro

L'hôtel de ville au fameux balcon

La Cathédrale

Au Carnaval

La Vierge de Caridad

 

 

 

 

Retour