Bannière

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Jungle, mangrove et chocolat

Au Panama

Avec ses vergers de cacaotiers, bananiers et noix de coco, La Loma Jungle Lodge & Chocolate Farm s’étend sur 23 hectares à travers la forêt tropicale, à partir des rives de mangrove de Bahia Honda, jusqu’aux hauteurs de l’île de Bastimentos.

Relativement isolé et loin de l’agitation de la ville de Bocas, ville la plus près, on y arrive par bateau, non sans remarquer le spectaculaire National Marine Park qui borde le site, ainsi que les plages de sable blanc qui ne sont qu’à cinq minutes du lodge.

Le site est relativement modeste avec ses quatre ranchos discrètement perchés dans une forêt luxuriante, où l’on peut tranquillement observer, en presque voisin, oiseaux et papillons qui paressent après s’être gorgés de nectar.

Entouré de cacaotiers 

C’est surréaliste de se voir entouré de milliers d’arbres à chocolat. En effet, une véritable forêt durable d’arbres de cacao, indigènes à l’Amérique, pousse sous le couvert de la jungle dans un sol riche en compost naturel et sans l’aide de pesticides, ni de fertilisants. 

Les Sapajous capucins et les douroucoulis - ou singes de nuit - semblent bien apprécier ces délicieuses gousses odorantes et s’en donnent à cœur joie.

On peut nous aussi apprécier le processus qui mène les grains colorés à travers fermentation, séchage et rôtissage pour enfin aboutir dans un produit 100 % chocolat qui sera aussi transformé jusque dans nos assiettes, pour notre plus grand plaisir.

Les ranchos

Les quatre jolis ranchos sont posés très discrètement dans la jungle. Construits en utilisant l’architecture vernaculaire, ce sont de simples et belles retraites faites de bois provenant d’arbres tombés naturellement et de matériaux recyclables, tels que le bambou, le jonc ou le roseau.

Chacun a sa propre salle de bain avec douche à l’eau chaude, de confortables grands lits recouverts de moustiquaires géants et des meubles réalisés sur place avec des matériaux locaux. 

À noter qu’il faut être relativement en forme pour demeurer à La Loma; trois des quatre ranchos ne sont atteint qu’après une montée relativement raide de 5 à 7 minutes. Mais la vue qui vous attend est la récompense… en plus du chocolat!

Du tourisme responsable

Des panneaux solaires fournissent l’électricité, et l’eau provient de sources qui coulent sur le site et d’un système d’appoint en eau de pluie. 

La climatisation est remplacée par la brise fraîche de la jungle et des ventilateurs de plafond et le téléviseur, par les images de la vie de la jungle qui sont au bout des jumelles. 

Les prix sont raisonnables et incluent le transfert de la ville de Bocas, à l’arrivée et au départ, ainsi que les trois repas, excluant les boissons alcoolisées. 

Chocolatomanes

Si vous êtes ailleurs au Panama et vous sentez irrésistiblement attirés par cette ferme de chocolat, La Loma offre aussi ce qu’ils appellent des Chocolate farm tours de quelques heures qui incluent, ou non, un repas pour un coût modeste de 15$ par personne pour la visite.

Une reconnaissance internationale

La Loma Jungle Lodge & Chocolate Farm fait partie des 75 finalistes retenus pour les prestigieux « World Responsible Tourism Awards 2016 ». Ces distinctions créées en 2004 veulent célébrer les initiatives les plus inspirantes en tourisme responsable. Ils sont organisés par Responsible Travel et ICRT (International Centre for Responsible Tourism). La liste finale des gagnants sera rendue dévoilée au mois d’août.

Pourvu que quelques membres du jury soient amateurs de chocolat, parions que La Loma  a de bonnes chances de se qualifier pour cette reconnaissance! Nous le lui souhaitons!

Recherche et rédaction: Christiane Théberge
 

 

 

Retour