Envoyer Imprimer PDF

Le touriste responsable

Voyager responsable, c’est prendre en compte l’impact de son voyage sur les populations visitées et l’environnement. 

Le nombre de touristes a augmenté de façon exponentielle au cours des 20 dernières années, et certains endroits sont si populaires que leur intégrité est menacée par la masse de visiteurs. 

Dix endroits dans le monde particulièrement menacés par le tourisme de masse

  • Venise
  • L’île de Pâques
  • Les Îles Galapagos
  • Le Kilimandjaro
  • Le mont Everest
  • Le Machu Picchu
  • Les tombeaux égyptiens
  • Petra en Jordanie
  • Angkor au Cambodge
  • La Méditerrannée

De plus en plus, la question se pose: doit-on fermer ces merveilles aux touristes pour les sauver? 

Y aller ou pas?

Voilà la question existentielle du touriste responsable!

À tout le moins, ce voyageur « sensibilisé » à la fragilité de ces merveilles prendra quelques précautions et adoptera un comportement qui ne compromette pas les sites et les pays. Pour que nos petits-enfants, eux aussi, aient le plaisir de la visiter!

Une foule de gestes simples traduiront votre souci de voyageur responsable.

Avant de partir

  • Adopter un mode de transport responsable : le train plutôt que la voiture ou l'avion quand cela est possible 
  • Compenser ses émissions de CO2 
  • Choisir un hébergement responsable 
  • Apprendre quelques mots de la langue locale 
  • Préparer une valise responsable : légère (pour diminuer votre impact de CO2 pendant le transport) et sans déchets à laisser sur place. 

Sur place

Respecter les populations 

  • Demander la permission avant de prendre des photos.
  • Prendre garde à sa tenue vestimentaire, particulièrement dans certains lieux de culte ou dans la rue. 
  • Donner des pourboires en rapport avec le coût de la vie. 
  • Négocier avec le sourire. 
  • Faire des cadeaux avec discernement. 
  • Si vous apportez des fournitures scolaires, les donner au professeur, car les dons isolés peuvent inciter à la mendicité et au décrochage! 

Préserver l’environnement et stimuler l’économie locale

  • Préserver l’eau en privilégiant les douches rapides et en ne changeant de serviette que lorsque c’est nécessaire ; couper l’électricité et la climatisation en quittant la chambre. 
  • En promenade, rester dans les sentiers balisés, rester éloigné des animaux sauvages et éviter de les nourrir, pour ne pas modifier leur comportement naturel.
  • Privilégier les transports en commun. 
  • Ne pas acheter de souvenirs fabriqués à partir d’espèces menacées (corail, ivoire, tortue…).
  • Privilégier les souvenirs produits localement, pour soutenir le savoir-faire et l’économie régionale. 
  • Privilégier la nourriture locale, pour soutenir l’économie locale et réduire les émissions de CO2 liées au transport des denrées.
  • S’interdire de consommer des espèces menacées ou protégées.

http://www.vacancespratiques.com/Les-10-sites-menaces-par-le-tourisme-de-masse_a14880.html

Recherche et rédaction: Christiane Théberge
 

Ile de Pâques

Les Galapagos

Le Kilimandjaro

Le Machu Picchu

Petra

Angkor

 

 

 

 

Retour