Bannière
Envoyer Imprimer PDF

Prague la virtuose

On peut si facilement se composer soi-même un séjour envoûtant de deux, trois ou quatre semaines, en s’offrant chaque soir un concert et un opéra classique, un spectacle multimédia ou de marionnettes moderne.

Un séjour enivrant, avant même d’avoir goûté aux célèbres bières blondes tchèques.

Dvorak et compagnie

Tous les grands compositeurs classiques de musique et d’opéra sont à l’honneur à Prague. Mais il ne faudrait pas manquer de renouer ou de découvrir chez eux, les Tchèques Dvorak, Smetana et Janacek.

Laterna-magika

Quiconque se rend à Prague se doit également de voir ou revoir la Laterna-Magika, tout premier spectacle multiforme. Créé en 1958, il associait déjà le cinéma et les arts de la scène comme la danse, le cirque, le chant et la musique. Dès 1997, s’y sont greffés des couleurs additives et des effets virtuels.

On se souviendra que la Laterna-Magika avait constitué un fait saillant de l’Expo universelle de Montréal, en 1967.

Ville-décor de cinéma

Prague est belle partout, pas seulement dans le quartier historique Mala Strana, situé entre la rivière Vltava et la colline de Petrin et son célèbre  château.

Dans la «Ville aux mille tours et mille clochers», les petits édifices à l’architecture typique rivalisent de beauté avec les grands palaces.

On peut presque dire que chaque porte qui s’ouvre laisse s’échapper des notes caressantes pour les oreilles des passants. Entendre La Moldau de Smetana en déambulant le long de la rivière Vltava près du célèbre Pont Charles est en soi une expérience inoubliable.

Où tout voir et entendre?

Au Rudolfinum, au Klementinum, au Colloredo-Mansfeld, au Théâtre national, à l’Hôtel de ville, au Grand Hotel, dans plusieurs grands palaces et d’innombrables églises.

Pour réserver vos billets de spectacles d’avance : www.classictic.com

À manger?

Des plats plutôt lourds, hérités de ceux qui ont connu la guerre et la faim. Exemples : soupe aux pommes de terre, jambon au raifort, saucisses marinées, choucroute, rôti de bœuf sauce à la crème, beignets et chaussons aux pommes.

Entre autres, dans les réputées hospodas typiques fréquentées par les locaux : Havelska Koruna et U Medndku.

À boire?

Les blondes Pillsner Urquell, Gambirnus, Budvar, Straropramen, et autres issues de micro-brasseries, dans l’un ou l’autre des centaines de pubs de la ville.

Où loge-t-on?

Suggestion pour un long séjour : les appartements idéalement situés, bien décorés et admirablement sélectionnés par le site www.pragueappartments-k.com, dont les dimensions varient du studio au grand 5 chambres.

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

Le théâtre national de marionnettes

Le Château la nuit

 

 

 

Retour