Envoyer Imprimer PDF

Un jeune «vieux» chalet de luxe 

Au coeur du Vermont

On cherche généralement à faire du neuf avec du vieux. Au Mountain Lodge, à Stowe, c’est le contraire : on a réussi à donner la patine du temps à un édifice pourtant construit en 2008. Du bois foncé, de gros foyers de pierre, des poutres, des chaises berçantes. Comme si on se trouvait dans un immeuble centenaire, le confort en plus.

Cet hôtel de 312 chambres fait partie d’un vaste projet qui devrait être complété à la fin de cette année, avec la construction d’équipements pour les jeunes, dont une patinoire, et ce qui deviendra la plus longue tyrolienne d’Amérique du Nord.

La facture totale frôlera le milliard de dollars américains pour ce condo-hôtel. En effet 90 % des chambres appartiennent à des propriétaires privés qui les louent par l’intermédiaire de la société de gestion. Des chambres à l’élégance rustique qu’on a voulues spacieuses et enveloppantes. Les plafonds sont agréablement hauts, dans presque toutes on trouve un coin cuisine, un foyer au gaz, un balcon et une fenestration très généreuse. Un confort supérieur mais aucunement tape-à-l’œil.

Accueil personnalisé

Vu la taille du complexe, on pourrait s’attendre à un certain anonymat. Rien n’est plus faux ici : les préposés sont invariablement souriants et serviables, tant à l’accueil qu’au bar, aux restaurants et même sur la montagne. Une contrainte toutefois si on veut faire plusieurs va-et-vient: il faut laisser les clés de la voiture à un préposé au stationnement. Il s’occupera en revanche d’entreposer vos skis ou autres équipements dans des locaux sécurisés et de vous les apporter sur demande. Lors de notre passage, la responsable à l’accueil parlait un français parfait, et le site web de l’hôtel est bilingue, un plus pour les Montréalais qui auraient une maîtrise imparfaite de l’anglais. Car après Boston, c’est en effet de Montréal que provient la majorité des visiteurs, avant les New Yorkais.

Une table typique

Le Vermont a vu naître ces dernières années un nombre hallucinant de micro-brasseries qui produisent des bières pression très typées, succulentes. On en sert d’excellentes au bar du Mountain Lodge, où on peut aussi prendre des repas simples mais goûteux à un prix raisonnable. Le restaurant chic de l’établissement, le Solstice, sert de son côté une cuisine classique plus raffinée, qui se fait un point d’honneur d’utiliser un maximum de produits régionaux. Excellente carte des vins, mais à des prix élevés. C’est aussi là que le petit déjeuner est servi… à moins que vous préfériez le prendre à votre chambre et profiter ainsi du coin cuisine.

Activités à la pelle

Cet hôtel cinq étoiles propose un des plus grands spas de la région : 21 000 pieds carrés, 18 salles de traitement… de quoi occuper les visiteurs qui ne font pas de ski. C'est-à-dire la moitié d’entre eux! Un nombre étonnant, vu la montagne voisine.

Mais le plus remarquable au niveau des activités, c’est sans doute l’immense et magnifique piscine extérieure, ouverte à l’année. Se baigner dans cette eau chaude en sentant les flocons de neige vous frôler le visage a quelque chose de magique, surtout si on a bien sué avant à la salle de musculation.

Du ski pour tous les goûts

Le Stowe Mountain Lodge voisine un « state park » de 3500 acres, le Smugglers’ Notch, et se trouve tout au bout d’une petite route sinueuse, d’où sa tranquillité. Juste en face se trouve le Mont Mansfield, le plus élevé au Vermont. Une gondole vous amène directement de l’hôtel vers le bas des multiples pistes. Soixante-cinq kilomètres au total, avec un café sur l’un des sommets, et un véritable restaurant sur l’autre. Le centre de ski de randonnée se trouve quant à lui à trois kilomètres de l’hôtel. Des pistes très bien aménagées, aux décors féériques. Ces pistes communiquent avec le centre de la famille Trapp, de sorte que les deux mis ensemble donnent une centaine de kilomètres disponibles aux fondeurs pour le prix d’un seul billet.

Golf et plaisirs d’été

Le centre est tout aussi fréquenté en été qu’en hiver, notamment grâce à son superbe golf de niveau international, ses pistes cyclables, la randonnée et, bientôt, la tyrolienne. Si l’hiver les visiteurs séjournent généralement deux nuits au Lodge, c’est presque une semaine en été, pour justement bien profiter de cette magnifique région. On n’est ici qu’à quelques minutes de Burlington, et à deux heures et des poussières de Montréal.

Mario Fontaine


stowemountainlodge.com
stowe.com

 

 

Retour