Envoyer Imprimer PDF

Toronto: du fourneau au patio

L’art de bien manger et de bien boire continue de se dévoiler à Toronto. Même les plus frileux résidants et visiteurs en profitent au plus froid de l’hiver, donc en février.

«Winterlicious»

Plus de 200 restaurateurs et chefs rivalisent d’ingéniosité et de générosité du 30 janvier au 12 février, partout dans la ville. 

Les chefs émérites se multiplient en quantité et en qualité, pour offrir des expériences gustatives hors-pair. Mais durant le festival Winterlicious, on élargit l’éventail de choix, avec des classes de maîtres, et des thèmes mettant en vedette tantôt une cuisine, ici une technique, et là, un produit.

Pour n’en nommer que quelques-uns :

- Le Masterclass de risotto (plus repas), chez Oliver & Bonacini
- La Célébration de la truffe noire (plus repas de ravioli au homard et truffe), au Rosewater’s Supper Club
- Les Abeilles et le miel du Bistro Globe (plus accords mets-vins), au vignoble Rosewood Estates 

Attention : ces événements ont lieu à une seule date spécifique et il faut réserver.  

Prix tout aussi alléchants

Et pour que le tout soit accessible, on a établi les Menus à prix fixe très raisonnable pour des repas 3 services, respectés par tous les restaurants participants, c’est-à-dire :

- Pour le midi : 18 $ ou 23 $ ou 28 $
- Pour le soir : 25 $ ou 35 $ ou 45 $

Au chaud à l’extérieur

Toronto réchauffe ses patios et excite leurs clients avec des formules incongrues. Exemples :

- Sur le toît de l’hôtel Drake, on offre une vue extraordinaire
- Au Cold Tea, espace bien caché, on ose la bière avec les dim sums
- Au Hemingway’s, on associe agneau de Nouvelle-Zélande et vin de kiwi
- Au Sweaty Betty’s, on plonge les lèvres dans la vodka et les dents dans le pain grillé au Cheez Wiz, au son du jukebox 

Un guide pratique

La liste des événements «sur réservation» et des établissements participants, répertoriés par lieu géographique et par spécialité, est très facile à consulter pour se concocter un menu du jour, de weekend ou même pour toute la durée du festival.

On la trouve sur www.toronto.ca

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

Sur le toit du Drake

 

 

 

Retour