Envoyer Imprimer PDF

Ile de Pâques

Rouler entre les moais

On dit qu’elles sont incontournables ces gigantesques et mystérieuses statues de pierre. Et pourtant… il est possible de tourner autour à vélo! 

Rien de plus simple : il n’y a qu’à louer un vélo de montagne dans la ville principale, Hanga Roa, et partir avec pour seul guide, la carte de l’île. Les tours cyclistes organisés ne semblent en effet pas disponibles, ni requis.

Les moais 

Évidemment, on peut les voir pratiquement partout, mais surtout sur les pentes du volcan Ranoraraku, et alignés face à la mer, sur les sites d’Ahu Akivi et d’Ahu Vinapu.

Grâce aux moais, l’île de Pâques est déjà un lieu exceptionnel, mythique. Eh bien, il y a encore plus à y voir. 

Le reste n’est pas en reste…

Assister à des cérémonies religieuses à Orongo, s’approcher des cratères des volcans du Puna Pau et du Rano Kau, se rendre à cheval de caverne en caverne, dont l’Ana Kai Tangata.

Il vaut également le coup de participer à une excursion archéologique pour tout savoir sur Rapa Nui, en une journée, avec l’un des guides de Terakera

Et pour un repos bien mérité après le vélo: on peut visiter des ilets par bateau et s’adonner à la farniente sur la plage.

Le Sud

Pour ce qui est de la route du Sud, il faut savoir que c’est là que les pentes sont les plus abruptes et que le vent se lève plutôt intensément. Donc pour cyclistes avertis, aux mollets et poumons bien exercés.

Où dormir?

Les chalets ou cottages, appelés cabanas sur l’île de Pâques s’avèrent la plus intéressante option. Pour poursuivre avec le caractère exceptionnel de l’île de Pâques, parlons des plus innovateurs : ceux de Morerava. Ses structures modernes s’intégrent parfaitement dans la nature, en la respectant au plus haut point, notamment par l’utilisation de matériaux durables, la récupération de l’eau et le chauffage à l’énergie solaire. Et situés à seulement 20 minutes de Hanga Roa.

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume
 

 

 

Retour