Envoyer Imprimer PDF

Nouvelle-Zélande

8 jours de vélocité-diversité

Les routes et sentiers cyclables sont innombrables en Nouvelle-Zélande, qui peut certes être considérée comme une destination naturellement paradisiaque pour les adeptes de la randonnée à vélo. Et les expériences vécues en chemin s’offrent autant aux touristes sur deux roues et aux sportifs du dimanche qu’aux grands dévoreurs de kilomètres. 

Voici une sélection de trois itinéraires dans la région de l’île du Nord au centre du pays. Ils sont susceptibles de plaire à tous et toutes, quelles que soient leurs différences de vues, de goûts et de formes.

De niveaux facile à intermédiaire

Pour débuter doucement : 2 jours sur 48 km, de Rotorua à Waikite Valley, sur le circuit Teara Ahi, pour s’enivrer de vents chauds, se vautrer dans des bains de boue bouillonnante et s’ébahir devant les geysers.

En augmentant graduellement la cadence : 2 jours sur 87 km, de Pureora à Ongarue, sur la Timber Trail, en parcourant des forêts anciennes et en traversant huit grands ponts suspendus. 

Et maintenant qu’on a bien développé notre confiance, conclure par un grand tour du chapeau : 4 jours sur 200 km, le long de la Hawke’s Bay, pour découvrir les paysages pittoresques, la côte de l’océan Pacifique, les vignobles et de beaux spécimens de l’architecture Art Déco.

On n’aura peut-être pas tout vu, mais certes beaucoup apprécié une belle variété de délices.

Pour les plus hardis

Le site www.nzcycletrail.com propose plusieurs autres circuits, dans diverses régions de la Nouvelle-Zélande, et demandant plus d’endurance, par exemple pour s’attaquer aux dunes ou aux montagnes.

Climat et moment propices

En avril, il fait entre 14 et 20 degrés Celsius. Par la suite, jusqu’en octobre, cela se rafraîchit tout en étant encore assez confortable pour le vélo.

Suggestion de pied-à-terre

À proximité des circuits cyclistes mentionnés : le Arcadia Lodge, à New Plymouth, dans la région Taranaki; et le Nest Haven Bed & Breakfast, à Napier, dans la région d’Hawke’s Bay.

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume
 

 

 

Retour