Envoyer Imprimer PDF

Fogo Island Inn, Terre Neuve

Un des quatre coins du monde

Située au nord-est des côtes de Terre-Neuve, l'île de Fogo serait, selon la Flat Earth Society, l'un des quatre coins du monde. 

Avec près de 3 000 habitants, qui pendant des générations ont vécu de la pêche à la morue, cette petite île rocheuse est une destination que l’on ne choisit pas par hasard. Seul le traversier de Farewell vous y amène. 

Et ce n’est pas non plus par hasard que Zita Cobb, fille de pêcheur qui a fait fortune dans le domaine de la fibre optique, a choisi d’y investir des millions afin de revitaliser ce milieu rural : c’est sa terre natale. Sa fondation, la Fondation Shorefast, a pour mission de valoriser les traditions et savoirs locaux en développant des emplois au moyen du tourisme et des arts.

Deux paris, deux indéniables succès

Un premier : le spectaculaire Fogo Island Inn. Ouvert en 2013, cet hôtel de grand luxe à l’architecture résolument contemporaine a tout l’air d’un paquebot à l’ancre avec ses 29 suites et sa galerie d’art ouverte sur l’Atlantique dans sa partie en porte-à-faux soutenue par un enchevêtrement de pilotis d’acier. 

L’édifice, conçu par l’architecte Todd Saunders, est 100 % écologique et a été réalisé par les charpentiers, ébénistes et artisans de l’île d’après des dessins de designers internationaux et selon des techniques de construction navale. Les femmes de l’île y ont aussi apporté leur contribution et leurs talents d'expertes en tapis au crochet, en tricot et en courtepointe. De plus, l’hôtel fournit du travail à plus de 68 îliens et les excédents générés par l’exploitation sont retournés à la communauté.

Un deuxième défi : le Fogo Island Art. Un programme d’artistes en résidence qui veut attirer les meilleurs artistes à travers le monde. Les quatre premiers studios d’art aux lignes ultra pures, posés sur le relief rocheux et habillés de bois local, à l’intérieur comme à l’extérieur, tout comme l’hôtel, sont tout simplement sublimes. Là encore, la Fondation a fait appel aux artisans de l’île qui ont aussi procédé à la rénovation d’une quinzaine de maisons patrimoniales pour abriter les artistes après leur journée de création au studio.

Miam!

La cuisine inventive du Chef Murray Mac Donald, Terreneuvien, tout comme l’architecte Saunders, fait appel à des produits locaux le plus possible, simples et frais.

Un choix d’exception

Comme on ne choisit pas le Fogo Island Inn (ouvert toute l'année) par hasard, on ne le choisit pas non plus pour ses bas prix: de 550$ à 2950$, pour une nuit en occupation double, selon les dimensions de la chambre (de 350 pi2 à 850 pi2) et les saisons. Ces prix incluent toutefois les trois repas, les collations, les boissons non alcoolisées et les pourboires. 

Il s’agit plutôt d’une retraite exceptionnelle dans un cadre époustouflant et qui inclut aussi la vue sur l’océan changeant, les icebergs et les baleines, tout comme de nombreux sentiers de randonnée qui traversent des paysages tout aussi changeants! A moins que vous ne préfériez le panorama à 360° qui vous est offert depuis les bains chauds installés sur le toit. 

De petites attentions

Tôt le matin, avant le petit déjeuner, les invités reçoivent une boîte à lunch en bois, déposée devant la porte de leur suite. Elle contient une carafe de café, du jus frais et des pâtisseries maison, dont des scones tout chauds, garnis de baies sauvages.

Le thé à l’anglaise est servi l'après-midi et du pain chaud, du beurre maison et de la mélasse sont offerts aux visiteurs, dès leur arrivée dans leur chambrel L'accès aux espaces publics est libre (saunas, baignoires à remous sur le toit, cinéma, galerie d'art, gym, bibliothèque).

Autres trésors

À découvrir sur l’île : de sympathiques retraités, comme Al Dwyer. Issu de la communauté de Tilting, il partage bien volontiers, dans son fort accent irlandais, tout son savoir sur la pêche à la morue traditionnelle.

Le site de la ville de Fogo Island propose aussi une liste de musées, d'attractions et d'événements, comme la très populaire course d'embarcations traditionnelles en bois que l'on appelle «punt». 

Un arrêt au resto Nicole's Café où l'on peut savourer un classique fish and chips, des panini au crabe des neiges et des fruits de mer est fortement recommandé. La restauratrice dirige aussi Growlers Ice Cream, où, pendant la belle saison, elle propose de la crème glacée maison (parfumée, entre autres, aux baies sauvages). À s’en lécher les doigts!

Quand?

Il paraît qu’on aime raconter qu'il y a "sept" saisons à Fogo, dont celle des baies et celle des glaces et des icebergs. 

Motoneige, raquettes, ski de fond et patinage sont à l’honneur tout l’hiver. Fogo est, entre autres, apprécié pour ses sentiers de randonnée toute l’année et mars est, nous dit-on, très ensoleillé.

S'y rendre...

De l'aéroport Gander à Terre-Neuve, il faut une heure de route pour arriver à Farewell où l'on monte à bord du traversier qui met environ 45 minutes pour gagner les rives de Fogo. Ensuite, comptez près de 25 minutes de route pour parvenir à l'hôtel Fogo Island Inn, situé entre les communautés de Joe Batt's Arm (là où est née Zita Cobb) et Barr'd Islands.

Une reconnaissance internationale

Le Fogo Island Inn fait partie des 75 finalistes retenus pour les prestigieux « World Responsible Tourism Awards 2016 ». Ces distinctions créées en 2004 veulent célébrer les initiatives les plus inspirantes en tourisme responsable. Ils sont organisés par Responsible Travel et ICRT (International Centre for Responsible Tourism). La liste finale des gagnants sera dévoilée au mois d’août.

Parions que Fogo Island Inn a de bonnes chances!

Recherche et rédaction: Christiane Théberge

 

 

Retour