Bannière
Envoyer Imprimer PDF

 

Patrick Bureau

L'île aux Musées   
L'île aux Musées de Berlin (Museuminsel) est une œuvre d’art totale, un ensemble exceptionnel de cinq musées de renommé mondiale qui présentent les œuvres témoins de la culture de l’Égypte ancienne et de Byzance.

Situé au cœur de la cité, ces cinq musées, érigés entre 1824 et 1930 par des architectes prussiens renommés forment un complexe unique, un remarquable exemple de réalisation urbanistique et architecturale d’une rare cohérence. En 1999, le complexe de l’Île aux Musées fut inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Selon l’UNESCO, « la Museumsinsel de Berlin est l’un des complexes les plus importants et les plus impressionnants dans le monde. Les valeurs urbanistiques et architecturales de la Museumsinsel sont inséparables des collections importantes qu’abritent les cinq musées, comme témoignage de l'évolution de la civilisation. Il s’agit d’un lien très direct, puisque les espaces architecturaux de chaque musée ont été conçus en rapport organique avec les collections exposées, qu’elles fassent partie intégrante de l’architecture intérieure ou qu’elles soient présentées et interprétées. »

Photo: Le Musée de Bode

Le Neues Museum (Nouveau Musée) 

Conçu par l’architecte de la cour Friedrich August Stüler, la construction elle-même fit sensation. Commencé en 1841, la construction utilisait non seulement des éléments structurels préfabriqués en fonte et en fer forgé, mais la vapeur était la source principale d’énergie sur le site. Lors de la Seconde guerre mondiale, le musée fut sévèrement endommagé et resta en ruine jusqu’en 1999. La reconstruction et la rénovation du musée durèrent dix ans. Depuis la spectaculaire réouverture en 2009, il présente la plus précieuse collection de trésors archéologique de Berlin avec une sélection de pièces exceptionnelles du Musée égyptien, la collection de papyrus, le musée de la Préhistoire et de la Protohistoire et la collection d’Antiquités classiques.

Quelques incontournables : les vestiges de Troie, un squelette de Néandertalien, le cône d’or de Berlin sans oublier le célèbre buste de l’ancienne reine d'Égypte, Néfertiti. C’est la pièce maîtresse du Nouveau Musée. Impossible de résister à son sourire. Auquel n’avait pu de toute évidence résister James Simon, citoyen juif berlinois et collectionneur d’art passionné qui après l’avoir acquis en fit don au musée. James Simon fut d’ailleurs le plus important mécène de l’Ïle aux Musées avec des dons de collections importantes.

Le Musée de Bode

Conçu dans le style néobaroque par Ernst von Ihne et érigé entre 1897 et l903, le musée a fait l’objet d’une rénovation générale qui s’est terminée en 2005. Aujourd'hui, dans sa nouvelle splendeur, tel une vigie au nord de l’île, il accueille le Cabinet des monnaies qui recèle des pièces parmi les plus anciennes au monde ainsi qu’une collection de sculptures qui comprend des œuvres de Donatello, le Bernin et Canova, entre autres.

L’Alte Nationalgalerie (Ancienne Galerie Nationale)

Elle surplombe de façon impressionnante l’Île aux Musées. C’est sans surprise que l’on découvre que l’architecte Friedrich August Stüler s’est inspiré de l’Acropole à Athènes, pour sa conception. L’édifice s’élève sur un haut podium que l’on atteint grâce à un double escalier. Après environ dix ans de travail, la galerie fut ouverte en 1876 et présente non seulement des peintures et des sculptures de l’époque néo-classique, jusqu’au Romantisme et l’époque Biedermeier (1815-1848), mais aussi les Impressionnistes et les débuts de l’art moderne. La collection comprend des travaux d’artistes aussi renommés que Caspar David Friedrich, Claude Monet, Edouard Manet, Auguste Renoir, Max Liebermann, Karl Blechen et Karl Friedrich Schinkel.

L’Altes Museum (Ancien Musée)

Conçu par Karl Friedrich Schinkel, l’Ancien Musée fut inauguré en 1830. À cette époque, l’impressionnante façade néo-classique de 87 m de haut, structurée par 18 colonnes ioniques, son vaste foyer et sa rotonde étaient assez exceptionnels pour un bâtiment public. Aujourd’hui, après sa rénovation, le musée accueille une exposition permanente présentant l’art et la sculpture de l’Antiquité classique, de la Grèce antique à l’empire Romain, dont des bustes de César et Cléopâtre. La collection d’art étrusque, la plus grande hors Italie, est particulièrement intéressante.

Il faut aussi admirer le Lustgarten, charmant jardin qui s’étend devant le musée et qui servait à l’origine à la culture de légumes et de plantes médicinales. Restauré dans les années 1998-1999 selon les dessins originaux du paysagiste Peter Joseph Lenné, il donne l’impression d’avoir traversé le temps.

Le Pergamonmuseum (Musée de Pergame)

C’est le musée berlinois le plus fréquenté. Conçu par l’architecte Alfred Messel au début des années 1900, il abrite une exceptionnelle collection de trésors architecturaux monumentaux dont le grand autel de Pergame, dédié à Zeus (malheureusement inaccessible jusqu’en 2023 dû aux rénovations), la porte d'Ishtar avec la Voie processionnelle de Babylone et Porte romaine du Marché de Milet, tout comme une grande collection d'art islamique.

Le musée de Pergame est progressivement restauré dans le cadre d’un plan majeur de rénovation menée par Berlin, le « Masterplan Museumsinsel » qui prévoit relier les musées entre eux afin que les visiteurs puissent cheminer à travers toutes les collections archéologiques.

Christiane Théberge

https://whc.unesco.org/fr/list/896

 

Le Neues Museum

L'Alte Nationalgalerie

L'Altes Museum 

Le Permamonmuseum   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour