Envoyer Imprimer PDF

Hôtel Pur à Québec

Purement impec

Blanc, anthracite, une pointe d’orangé. Une fenêtre mur à mur, pleine hauteur. C’est tout et c’est très bien ainsi : cela rend omniprésent l’impressionnant tableau néo-gothique de l’église Saint-Roch.

Dans le quartier du même nom, l’Hôtel Pur amène un peu plus loin les nouvelles tendances modernes de la capitale québécoise, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Du lobby, à la chambre et dans la salle de bain, la pureté se déploie tout en style, en propreté et en confort, notamment dans des draps divinement fins. En ingéniosité aussi : elles sont admirables ces œuvres numériques en mouvement sur les murs entourant la réception où l’espresso est roi, et bien ciblé ce trait de lumière encastrée le long du lit qui souligne aussi bien l’ambiance en soirée que le chemin vers la salle de bain, durant la nuit.

Le menu du service à la chambre sait également s’afficher comme différent des autres hôtels : soupe à l’oignon à la bière rousse Belle Gueule, carpaccio de bœuf, salade thaï ou caprese, burger méditerranéen, saumon mariné au soya et au saké avec sauce miso au gingembre, bar du chili à la vanille et au curcuma, etc. 

Par temps clair, tout en dégustant relax, on a même une vue au loin sur le majestueux fleuve Saint-Laurent, sur la magnifique gare de Québec et sur le Moulin à images de Robert Lepage. 

Le plus fort : le resto Table 

Dans un décor purement superbe alliant bois et béton aux tons chauds de gris/beige/argent, on n’a pas peur de l’éclairage à nu et à profusion, sans pour autant être dérangeant. On peut bien voir les autres hôtes, et être bien vu, car c’est un endroit bien fréquenté, en quantité et en qualité. Surtout, on peut bien voir les petits plats dans les grands plats, de toutes formes et utilités bien étudiées, et ce qu’il y a d’absolument admirable dedans. 

Les choix au menu, les couleurs, les saveurs et les présentations, sont rien de moins qu’architecturales. Et à un prix vraiment abordable. 

Pas étonnant que la clientèle du restaurant soit composée autant de résidants de l’hôtel que de la faune locale branchée, attirés au resto, au bar ou au salon privé multimédia. 

Rien qu’à lire, on salive

Le matin, à titre d’exemples parmi tant d’autres : accueil avec un smoothie aux bleuets/tofu/pomme/sirop d’érable, ou d’un shooter aux framboises fraîchement pressées, suivi d’un pain challah aux pommes caramélisées (version sophistiquée du pain doré) ou d’une omelette à l’agneau fumé et au cheddar fort. 

Et le midi ou le soir, autres exemples : pain de maïs et beurre au miel, crème de chou-fleur/crabe des neiges/caviar rouge, calmars sautés sauce aux agrumes, croustillant aux champignons sauvages, betteraves rôties et pistaches caramélisées, etc. 

Purement savoureux pour la bouche et pour les yeux. Mercis et félicitations au Chef : François Privé. 

On peut manger en toute intimité, ou en toute convivialité à de longues tables, conçues exprès pour le partage et la fête. 

Le resto Table a tout du «restaurant préféré qui devient une seconde maison, au moins trois fois la semaine». 

www. hotelpur.com

www.tablequebec.com

Sylvie Berthiaume

Lobby

Bar

Vue de la chambre

Longues tables au resto

Lounge

 

 

 

Retour