Bannière
Envoyer Imprimer PDF
Anne Lagace Dowson

Anne Lagacé Dowson
Inspirée et inspirante,  engagée et engageante, convaincue et convaincante, Anne Lagacé Dowson parle franc et avec enthousiasme de politique, d’art, de littérature, de liberté d’expression et de tolérance.

On l’a vue à l’œuvre sur maintes tribunes, à titre de journaliste qui a remporté de nombreux prix, d’animatrice et paneliste (Radio-Canada radio et télé, CJAD, Festival international du film sur l’Art, etc.), comme politicienne (ex-candidate pour le Nouveau Parti Démocratique du Canada), et sur une base quotidienne comme Présidente directrice générale de la Fondation de la tolérance.

Avec les lecteurs d’Euphoria, elle a accepté d’emblée de parler voyages, de types aussi variés que ses intérêts personnels et professionnels, qui lui laissent malheureusement trop rarement le temps de voyager à son goût…

Et lorsqu’elle voyage, ce qui la fascine le plus : l’esprit d’ouverture - ou de fermeture – de certaines cultures.

Euphoria  – Parlant d’euphorie, avez-vous un voyage en tête?

Anne Lagacé Dowson  – Dans les années 80, au début de ma vie avec mon mari documentariste, nous nous sommes rendus à South Beach, en Floride, donc bien avant que ce soit devenu une destination huppée. Nous allions voir comment des quartiers résidentiels abandonnés allaient reprendre vie grâce à l’intervention d’une militante en architecture pour éviter leur démolition.

Les immeubles Art Déco, bien que délabrés, étaient adorables. Il y vivait des personnes retraitées qui pouvaient se permettre d’y vivre à petit prix. L’ambiance était fantastique. Nous y sommes retournés plusieurs fois depuis et avons constaté l’évolution, avec tout ce qu’il y a de positif et de moins positif en termes de préservation du patrimoine.

Au Canada, j’ai été très agréablement surprise par Saint-Boniface, la mer d’eau douce qu’est le lac Winnipeg, et la rivière Rouge. Avec mon regard québécois, j’ai été emballée par la grande présence des francophones et des autochtones dans ce coin de notre grand pays. J’y ai aussi constaté une population très jeune. Parmi les faits saillants de ce voyage, je pense à la maison de Gabrielle Roy et au Monument à Louis Riel, au Festival de musique Folk de Winnipeg.  

Euphoria – Sur l’Europe, avez-vous quelques beaux souvenirs en tête?

Anne Lagacé Dowson  – Avec ma mère qui a vécu en France dans les années 50, j’ai été renversée en voyant la Victoire de Samothrace au Louvre. A l’extérieur de Paris, je dois dire qu’on a dégusté suavement les vins de la Vallée de la Loire et du Rhône.

En Dordogne, j’ai été subjuguée par les fresques des grottes des Eyzies : ce sont de véritables cathédrales où l’on observe avec fascination la présence de l’humanité et de la vie sur Terre il y a 12 000 ans. Comment ne pas être subjuguée!

Euphoria – Quels pays ou villes vous ont-ils le plus impressionnée en pensant à la condition humaine ou au mode de vie?

Anne Lagacé Dowson – En Amérique centrale, la ville de Mexico et ses innombrables musées de qualité est une incontournable. Son Musée de l’anthropologie est un bijou : l’art pré-hispanique reproduit fabuleusement les expressions humaines et les thèmes universels de la vie.

Je pense aussi aux mines d’argent de Taxco qui datent de 400 ou 500 ans et qui sont parfois encore exploitées. Je pense alors aux conditions de travail des mineurs, à la pollution.

Au Costa Rica, j’ai été impressionnée par la qualité des soins, à l’accessibilité rapide et à l’efficacité des hôpitaux publics.

Euphoria – Quel autre genre de voyage, affectionnez-vous particulièrement?

Anne Lagacé Dowson  – Je dois dire que partout où je vais, j’aime me perdre dans les librairies et chez les bouquinistes: c’est un autre genre de voyage, que l’on fait furtivement ou langoureusement, au gré de notre curiosité, souvent au hasard. 

Euphoria – Que préférez-vous lorsque vous partez en vacances pour vous reposer?

Anne Lagacé Dowson  – La mer, sans aucune hésitation. Et tout ce qui vient avec : la baignade, les pêcheurs et leur relation avec la mer, la générosité de cette mer envers les humains, donc les poissons si délicieux, non caloriques et si bon pour la santé du cerveau. J’adore encore et j’ai toujours un grand respect pour la mer, même si j’ai déjà failli me noyer.

 Euphoria – Où voudriez-vous retourner et pourquoi?

Anne Lagacé Dowson – Au Mexique, par gourmandise : pour le poulet au chocolat (mole), et pour tout ce qu’on arrose de limette! Et puis au Liban, également pour la bouffe, dont le humus, dont je me régale sans fin.

 Euphoria – Quelles sont vos rêveries de voyage présentement?

Anne Lagacé Dowson – Je me rends compte que je n’ai pas encore assez fait de voyages de découverte et d’aventure.

J’aimerais bien, par exemple, faire un voyage utile comme participer à un projet de préservation des tortues de mer contre l’élimination de l’espèce.

Je pourrais aussi fort bien porter mes futurs choix sur l’Inde et la Chine, deux grandes civilisations anciennes qui prennent une grande place sur la planète actuellement. Deux terres d’incroyables contrastes où la modernité et la tradition cohabitent. Où la démocratie est un grand enjeu. Des univers en soi. Dans le même ordre d’idées : Israël, le Maroc et l’Afrique.

En vieillissant, on dirait que l’insécurité liée à de tels voyages pour découvrir des cultures vraiment différentes de nous est plus agréable. On veut vivre comme eux, au moins durant quelques jours ou quelques semaines. Sans être téméraires, on est moins craintifs.

Merci Madame Dowson. Par ces derniers propos, on voit que vous connaissez bien l’âme humaine universelle.

Pour en savoir davantage sur la Fondation de la tolérance, qui va bientôt s’appeler Ensemble, pour le respect de la diversité, dirigée par Madame Dowson, qui donne notamment des ateliers interactifs dans les écoles du Québec pour contrer la discrimination et l’intimidation, ou pour vous impliquer dans cette cause d’une manière ou d’une autre, consultez ou communiquez via :

Web : www.fondationtolerance.com
Facebook : Fondation de la tolerance
Twitter : @tolerancefdt

Cet automne, pour entendre tout le dynamisme et la pertinence d’Anne Lagacé Dowson sur l’actualité, rendez-vous sur :

Facebook : Anne Lagace Dowson
Twitter: @alagacedowson
Radio-Canada télé: Téléjournal, panel du jeudi, 22h00, avec Céline Galipeau
Réseau de l’information (RDI) : collaboratrice au Club des Ex
CJAD 800 radio: membre du "Gang des 4", tous les jours, entre 8h00 et 9h00, avec Tommy Schnurmacher
 

Entrevue et rédaction: Sylvie Berthiaume

South Beach

Grottes des Eyzies

Masque pré-hispanique, Mexico

Mineurs de Taxco

Costa Rica


Humus

Protection des tortues de mer

 


 

 

 

 

 

 

Retour