Envoyer Imprimer PDF

Pêche sur la glace au Québec

Tradition amérindienne insolite, amusante et très éphémère - donc expérience à tenter au moins une fois - la pêche blanche, nommée ainsi parce qu’elle se pratique l’hiver, plaît à tout coup, et à toute la famille. Rires et exclamations en sus, car le seau qui recueille les prises est habituellement très bien rempli.

On peut en profiter dans différentes régions du Québec, dans des conditions variées. En voici deux qui, à notre avis, ressortent du lot.

À l’est : Sainte-Anne-de-la-Pérade

C’est là qu’elle a débuté dans sa forme divertissante. Les caractéristiques du lieu : on y pêche les petits poissons de chenaux, ou poulamons; dans un véritable village de petites cabanes multicolores chauffées, bien à l’abri du vent. 

À l’ouest : Lac Simon

Fait rare, on y pêche de la truite mouchetée ou omble de fontaine, même en hiver. Autre fait rare, de magnifiques spécimens du cerf de virginie n’hésitent pas à s’approcher des pêcheurs : il y en aurait entre 1 000 et 2 000 dans les environs. Un grand chalet de bois rond permet de se réchauffer entre les prises puisqu’ici on pêche à l’extérieur.

Partout ou presque

On peut généralement compléter la journée par du ski de randonnée, de la raquette, de la glissade en tube, de la randonnée en traîneau à chiens et, au Lac Simon, de l’observation des cerfs.

À surveiller avant de partir

L’équipement est généralement loué sur place. 

Certains lieux peuvent exiger d’obtenir un permis de pêche et vous pourriez avoir à apporter vos propres appâts.

Recherche et rédaction: Sylvie Berthiaume

http://www.sepaq.com/ct/sim/index.dot?language_id=2

 


 

 

 

Retour