Bannière

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Une ruée vers l'or à Kanazawa

Les objets en or sont les souvenirs à rapporter pour les visiteurs de Kanazawa. La ville est la capitale de la préfecture d'Ishikawa et avec une population de près de 500 000 habitants (comparé aux 9,5 millions de Tokyo). D’ailleurs, Kanazawa a souvent été considérée comme une version plus intime de Tokyo, avec ses nombreuses possibilités d'exploration, d'artisanat, de musées, de châteaux et d’histoire de samouraï, de jardins et restaurants et de son marché très prisé. En fait, Kanazawa se traduit par «or des marais» et pour les visiteurs, ces pépites d'or ne cessent de s’accumuler!

Selon la légende, Imohori Togoro déterrait des pommes de terre lorsqu’il découvrit qu’elles étaient couvertes de poussière d'or. Aujourd'hui, l'héritage de Togoro se poursuit à Hakuichi («feuille d'or»), un magasin spécialisé dans le thé à la feuille d'or, les chocolats à feuille d'or, le saké avec des flocons de feuilles d'or et... la crème glacée dorée.

Hakuichi est situé à Higashi Chaya-gai, le quartier des divertissements de la ville qui date de 1820. À cette époque, les clients riches passaient leurs soirées dans des maisons de thé, tandis que des geisha jouait de la musique et animaient des jeux à boire.

Glace à la feuille d’or et bien plus

La région attire toujours les amateurs de divertissement, mais en dehors des boutiques marchandes traditionnelles et des maisons de thé, les visiteurs concentrent leur attention et selfies sur la glace à la feuille d’or!

Une glace se vend 891 Yen (environ 10,00 $ US) avec une feuille d'or d'environ 1/ 10 000e de millimètre d'épaisseur couvrant la friandise. Elle est assez fine pour fondre dans la bouche et n'a aucun effet sur le goût riche de la crème glacée, mais en réalité, tout cela tourne plutôt autour de l'idée décadente de manger de l'or et de partager cela sur les médias sociaux!

Juste en bas de la rue, Hakuichi dirige une boutique où les visiteurs peuvent choisir un dessin à la feuille d'or à appliquer sur une boîte à bijoux en laque. J'ai choisi une grue, symbolisant une longue vie, et deux libellules, représentant la nature, l'été et l'automne. Les samouraïs utilisaient souvent des motifs de libellules pour représenter la puissance, l'agilité et la victoire. Mon choix était historiquement approprié dans la ville où le château Kanazawa est apparu à la fin du 16ème siècle (il a été détruit par le feu et les tremblements de terre et reconstruit de nombreuses fois depuis).

Aujourd'hui, le parc du château offre aux visiteurs d'explorer différentes sections reconstruites et d'apprécier la taille de la construction originale avec ses tours de guet, ses murs de pierre et ses douves.En face de la porte principale du château se trouve le jardin Kenrokuen, datant de 1676 et désigné comme l'un des trois plus beaux jardins paysagers au Japon. Le nom «Kenrokuen» signifie littéralement «avoir six qualités», et se réfère aux attributs d'un jardin paysager parfait: l'espace, la tranquillité, l'artifice, l'antiquité, les cours d'eau et les panoramas. Nous l’avons visité en novembre alors que les feuilles se coloraient et le transformait en une spectaculaire débauche de couleur, avec ses supports d'arbres, ses lanternes en pierre et ses ponts qui venaient compléter le paysage de carte postale.

L'esprit samouraï

L'esprit samouraï continue à vivre dans la région de Nagamachi, où des maisons de style samouraï bordent les rues étroites où l’orange vif des kakis pointent le nez au dessus des murs. La plupart des maisons sont privées, mais la Maison Nomura est ouverte pour montrer comment a vécu une riche famille samouraï. Une promenade nous amène vers des maisons Ashigara, relativement nues, où vivait le samouraï le moins bien classé.

L'héritage gastronomique

La richesse des samouraïs était mesurée en riz, avec un Koku (environ 180 litres) équivalent à la quantité de riz qu'un homme pouvait manger en une année. L'héritage continue avec la culture gastronomique incroyable de Kanazawa, et un excellent endroit pour se plonger dans cette culture est le marché Omicho, datant du milieu du 18ème siècle, avec ses étalages aux couleurs vives de crabe, huîtres, poissons, légumes, fruits, gâteaux de poisson et pâtisseries. Et si vous êtes disposé à vous séparer de 176,00 $, vous pouvez même acheter quelques champignons Matsutake!

Les restaurants de la ville reflètent l'importance accordée aux aliments locaux frais. Rokkakudo offre un délicieux Noto Peninsula, du bœuf Tepanyaki marbré. Gyoku Sentei, situé dans un bâtiment centenaire, propose des sushis et des sashimis, de la soupe de lotus râpée et du Kinuna, un chrysanthème comestible. Et pour ceux qui préfèrent une connexion plus directe avec les habitants amicaux de Kanazawa, un bar à saké où l’on consomme debout, comme Choikichi, juste derrière l'Hôtel Tokyu est l’endroit idéal. Profiter de la nourriture et de la conversation est certes bon pour l'âme, mais à Kanazawa, vous pouvez amener cela encore un peu plus loin.

Culture zen

Daisetz Teitaro (D.T.) Suzuki était un célèbre auteur zen et le musée éponyme rend hommage à l'influence du zen sur la culture japonaise. La zone de méditation comprend une piscine aux eaux calmes qui reflète les arbres et le ciel et encourage les rêveries personnelles.

Dans un même esprit de réflexion, une visite au Musée d'Art Contemporain du 21ème siècle impressionne avant même d'y entrer. Des structures colorées, sur lesquelles il est possible de grimper ou de se cacher derrière, jalonnent ses alentours et les exhibits, dont beaucoup sont clairement visibles à travers le «cercle de verre», comprennent « La Piscine» de Leandro Erlich, où des personnages tout habillés semblent vous regarder et vous faire un salut tout en étant sous l’eau.

Pour y arriver

Le Loop Bus est le moyen de transport idéal pour visiter les principales attractions de Kanazawa. Le terminus d'autobus de la station de Kanazawa est souvent désigné comme l'une des plus belles gares au monde. Elle est dotée d'un dôme d'aluminium et de verre ainsi que de l'emblématique porte Tsuzumi, une immense arche en bois ressemblant à un tambour traditionnel japonais.

Et la station atteste de la popularité croissante de Kanazawa. En mars 2015, le Shinkansen, ou Bullet Train, a commencé à desservir Kanazawa depuis Tokyo, permettant à plus de visiteurs de découvrir les charmes dorés de la ville. Et récemment, Japan Rail a introduit la Hokuriku Arch Pass qui permet de visiter un demi-cercle de villes et d'attractions étonnantes allant de Tokyo à Karuizawa, Nagano, Itoigawa, Toyama, en passant par Kanazawa pour terminer à Osaka. Il ajoute une toute nouvelle dimension à une visite au Japon et permet aux visiteurs d'accéder aux trésors de la région de Hokuriku, tels que le temple Eihei-ji, le sanctuaire Otaki, Wajima et Tojinbo qui sont négligés si l'on passe directement de Tokyo à Kyoto ou Osaka .

L'expression «trouver de l'or» fait référence à la découverte de quelque chose ayant une valeur intrinsèque, et quelques jours à Kanazawa représentent bien cette «découverte d'or». Et à Kanazawa, ce n’est pas seulement pour la glace mais pour une expérience complète qui comble tous les sens pour une satisfaction totale. Et pour les voyageurs, c'est de l'or!

Steve Gillick
 

Crème glacée dorée

Château Kanazawa

Jardin Kenrokuen

Arbres et leurs supports au jardin Kenrokuen

Maison Ashigara 

Au marché Omicho

Au musée zen de Suzuki

Cercle de verre au Musée d'Art Contemporain du 21ème siècle

 

 

 

Retour