Bannière

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Tunisie

Zihuantanejo au Mexique

Nichée sur la côte du Pacifique, dans l’État de Guerrero, un peu au nord d’Acapulco, c’est une petite ville relativement calme avec ses 100 000 habitants.

Des hôtels discrets perchés sur les collines ou construits dans la baie en bord de mer.

 

Une longue promenade, le Paseo del Pescador (Promenade du pêcheur), bordée de boutiques et de restaurants, qui longe la plage principale sur un demi kilomètre, où les pêcheurs offrent la pêche du jour, réparent leurs bateaux et filets, ou se détendent simplement entre deux sorties, en partageant une partie de cartes ou en s’offrant une sieste en hamac.

La plage de La Madera, ornée de jolies sculptures de sable où de petites boutiques d’artisanat offrent bijoux, sacs et broderies, faisant compétition au pittoresque marché où s’alignent des dizaines de boutiques de toutes sortes quelques rues plus loin.

Une marina où bateaux et crocodiles se prélassent. Des rues pittoresques où galeries d’art, certaines offrant même des cours de peinture en plein air, boutiques de mode, petits bars et restos vous offrent un café, une bière et pourquoi pas un repas!

On s'y régale 

De plus en plus au Mexique, où que l’on aille, on se fait un malin plaisir de vous faire découvrir une cuisine variée, renouvelée et plus légère que celle que l’on nous offrait il y a plusieurs années. De plus, aucune bannière de restauration rapide en vue à Zihuantanejo!

Puisque nous sommes en bord de mer, le poisson se sert de bien des façons. Le Tiritas de pescado, un plat typique de la ville -  filet de poisson cru coupé en fines lanières, cuits avec du jus de citron, oignons rouges, poivre, chili et accompagné de Totopos (tostitos) - est particulièrement délicieux accompagné de bière locale ou de Pepino (jus de concombre, menthe, lime, sucre, auquel on peut ajouter du mescal si désiré). D’ailleurs, dans ce coin du pays, on préfère souvent le mescal, produit localement, à la téquila. Son goût fumé est très apprécié.

Crevettes et homard sont aussi souvent au menu. On nous a servi une bisque de homard remarquable au Sunscape Dorado Pacifico.

Et que dire d’un repas pris en soirée sur la plage de La Ropa dans les ruines d’un théâtre illuminé aux chandelles, avec vue imprenable sur la baie. Le jeune chef Felipe, du restaurant Angustina, nous a concocté des plats combinant des saveurs locales à une cuisine plus légère, plus rafraîchissante, alliant homard, porc, poisson, crevettes et … grillos (sauterelles). D'un raffinement inoubliable!

Toute légère et si belle aussi cette crêpe servie au petit déjeuner à la Casa que Canta.

Tout à côté: Ixtapa 

De grands hôtels, centres de villégiature, boîtes de nuit, restaurants luxueux se suivent tout au long du bord de mer d’Ixtapa entrecoupés de jardins, terrains de golf parfaitement manucurés et de tennis.

On peut choisir d’aller d’un bout à l’autre d’Ixtapa en empruntant la piste cyclable bien aménagée qui traverse des zones ombragées, fort bienvenues, on s’en doute. Quoique l’on puisse presque toujours se rafraîchir en piquant une tête dans l’océan, jamais très loin.

Des hôtels, comme le Barcelo, le Sunscape Dorado Pacifico et le Las Brisas, dont l’architecture particulièrement réussie évoque une pyramide moderne, offrent tous des jardins et environnements fleuris, au milieu de piscines et de plages.

On peut aussi se rendre en bateau à Isla Ixtapa – une balade de 10 minutes – pour y retrouver des eaux plus calmes qui permettent de faire du kayak, du pédalo ou de la banane gonflable. La plongée en apnée s’y pratique aussi dans les eaux limpides qui permettent d’observer les poissons avec masque et tuba à quelques pas de la plage. On peut même se contenter d’observer ces dizaines de tubas qui flottent, en prenant une bière, une Margarita ou un repas sous de charmants petits toits de chaume. 

Au retour, un arrêt au Crocodilario, où les immenses crocodiles et leurs amies les tortues, peuvent être observés de près, et de haut, sans danger, ce qui n’est pas le cas à la marina de Zihuantanejo.

Pour un long séjour 

C’est un coin de pays où l’on peut très bien choisir de séjourner durant un ou plusieurs mois pour s’évader de l’hiver. La température frôlait les 30 degrés lorsque nous y étions en mars et en janvier/février, le thermomètre joue autour d’un confortable 20 degrés Celsius avec une eau de mer à 30 degrés.

À Zihuatanejo, nous avons séjourné à Villa Mexicana. Avec ses 64 chambres au décor à la mexicaine sobre réparties au milieu de jardins de cactées et de plantes fleuries, cet hôtel est situé directement sur la belle plage de La Ropa dans la baie. Cette plage doit son nom à une légende qui veut qu’un Gallion espagnol y ait échoué et que vêtements et soieries rapportés d’Orient s’y soient éparpillés.

On y mange bien (essayez le Tiratas de pescado), la plage est magnifique, des chaises longues permettent un peu d’ombre aux lecteurs boulimiques ou aux romantiques toujours en quête de couchers de soleil spectaculaires.

D’ailleurs pour les romantiques au portefeuille bien garni, nous recommandons un séjour, ou même tout simplement un repas, à la Casa que Canta. Situé tout près de Villa Mexicana, c’est un petit hôtel de charme époustouflant, d’un luxe inouï, avec ses 25 suites aux aménagements raffinés remplies d’œuvres d’art.

Dans sa piscine infinie qui semble se jeter directement dans la mer, vous pourrez toujours imaginer Meg Ryan et Andy Garcia, puisque c’est dans cette même piscine qu’ils se retrouvent dans le film « Par amour pour elle ».

Sanca

C'est un mot que l’on verra et entendra souvent à Zihuantanejo. Mot qui veut dire «amis» , car en effet c’est une ville où l’on se sent bien, presque chez soi, entourés de gens sympathiques et chaleureux.

Que l’on choisisse Zihuantanejo pour son calme et ses hôtels plus typiques et intimes ou Ixtapa pour ses complexes hôteliers tout-inclus, cette destination a tout pour un séjour réussi! Et nous y reviendrons sans hésitation.

Christiane Théberge

Ce séjour a été fait à l'invitation de l'Office du tourisme du Mexique.


 

 

Pêcheurs sur le Paseo del Pescador

Plage de La Ropa 

Petite église à Zihuantanejo

École d'art en plein air

Villa Mexicana

Crêpe fine de La Casa que Canta

Piscine et mer au Barcelo

Hôtel Las Brisas, Ixtapa

 

 

Plus d'articles...

Retour