Bannière

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Tunisie

Balade gourmande parmi les tables étoilées Michelin du Lot

Le Lot est un de ces départements français un peu oubliés, loin des grandes villes, et qui cachent, au milieu d'une nature magnifique, une profusion de sites à découvrir. Châteaux moyenâgeux, vieilles églises, villages historiques, merveilles naturelles, paysages romantiques... la liste des lieux à ne pas manquer est sans limite.

Mais ce que vous allez découvrir très rapidement, c'est, après le vrai sens de l'hospitalité des habitants du Lot, leur attirance générale pour la gastronomie et une belle cuisine! Dans n'importe quel village vous trouverez des restaurants familial, ou cafés, proposant une cuisine simple et gouteuse à base de produits frais et locaux à même d'enjoliver votre journée. Qui pourrait dire "Non" au plaisir si simple d'un petit fromage de chèvre Rocamadour accompagné d'un verre de Malbec pour une petite pause gourmande... Le Lot est un des meilleurs endroits pour apprécier un véritable art de vivre français, simple et authentique. Partons à sa rencontre, en allant d'un restaurant étoilé Michelin à l'autre!

Cahors et le Château de Mercuès, hôtel 5* avec une étoile Michelin

La façon la plus simple pour rejoindre Cahors, la porte d'entrée du Lot, est de prendre un vol pour l'Aéroport International de Brive-Vallée de la Dordogne, communément appelé Aéroport de Brive, qui reçoit des vols quotidiens en provenance de Paris et de Londres. Il vous faudra moins d'une heure de route pour gagner Cahors, une ville pelotonnée dans une impressionnante boucle de la rivière Lot.

Pour la majorité des français le nom Cahors est d'abord celui d'un grand vin rouge. Ces vins ont fait la réputation de la ville depuis des siècles. Et s'il y n'y avait qu'un seul nom à connaître si vous voulez parler des vins de Cahors et ne pas passer pour un ignorant, ce serait le mot "Malbec". Malbec est le nom du cépage régional qui donne aux vins de Cahors leur exceptionnelle couleur pourpre, leur riche complexité aromatique et leurs tannins puissants et parfaitement équilibrés. Ces vins vieillissent fort bien et ont besoin d'un minimum de trois ans pour épanouir magnifiquement leurs aromes. Les bonnes cuvées peuvent attendre sans problème plusieurs années et vous pourrez les apprécier avec une côte de bœuf, un magret de canard, du fromage ...

Mais n'oubliez pas que Cahors est une destination touristique complète qui nécessite un séjour de plusieurs jours. En y arrivant, vous découvrez au premier coup d'œil que c'est une ville où il fait bon vivre. Vous pouvez commencer votre visite par le centre historique et vous perdre dans les petites rues bordées de maisons médiévales et Renaissance avant de continuer votre balade piétonne le long des rives du Lot pour arriver à la merveille de la ville à ne manquer sous aucun prétexte, le Pont Valentré. Ce remarquable pont fortifié a été bâti au cours du XIVème siècle. Ses six arches enjambent le Lot et trois tours ont été élevées sur le pont lui-même pour défendre l'accès à la ville et pour collecter les taxes d'octroi. Cet extraordinaire ouvrage a été classé au Patrimoine mondial par l'UNESCO depuis 1998 et fait partie des étapes remarquables du Chemin de Saint -Jacques-de-Compostelle.

Le Château de Mercuès, hôtel 5* qui fait partie des "Relais et Châteaux" est l'endroit où séjourner à proximité immédiate de Cahors. Se dressant au sommet d'une haute falaise, le château offre une magnifique vue sur la vallée du Lot. Derrière les murs de ses quatre tours, le Château de Mercuès abrite de très belles chambres et suites, chacune avec son propres style et décoration. Les salons sont décorés dans un esprit typique XVIIIème siècle, avec lambris, lustres imposants et élégantes portes-fenêtres encadrées de rideaux précieux. Dans le parc, la grande piscine est un lieu parfait pour se détendre après une belle journée de visites. La gastronomie fait aussi partie d'un séjour au Château de Mercuès. C'est le Chef Julien Poisot qui est en charge du restaurant gastronomique "Le Duèze" et qui est honoré d'une étoile par le Guide Michelin pour sa cuisine créative.

Les propriétaires du Château de Mercuès, la famille Vigouroux, possèdent aussi le Château de Haute Serre, leur second domaine a quelques kilomètres de là. Ce domaine viticole a un exceptionnel "terroir" (sol), parfait pour le vignoble et tout particulièrement pour le Malbec. Que vous soyez ou non les hôtes du Château de Mercuès, vous êtes les bienvenus au Château de Haute Serre pour une visite du domaine viticole, pour une dégustation des vins, pour participer à une journée de vendanges à la fin de l'été, pour suivre un cours de cuisine, mais surtout pour apprécier la délicieuse cuisine du Chef Allan Duplouich sous les voutes de pierre d'un très ancien chais.

Au Château de Haute Serre le menu change en fonction des productions locales saisonnières et le chef combine à merveille sa cuisine avec les vins du domaine. Allan Duplouich se fera un plaisir de vous faire découvrir à quel point le vin de Malbec exprime tous ses arômes avec un "foie gras au chocolat", un "risotto à la truffe", un "agneau rôti au thym", une "crème brulée au safran" ou même une" soupe de fraises Guariguette au Malbec"...

Un séjour au Château de Mercuès pour visiter la Vallée du Lot

Séjourner au Château de Mercuès offre la possibilité de partir à la découverte de la Vallée du Lot, ses magnifiques paysages et ses merveilles. En retournant 29 000 ans en arrière à l'époque où les galeries d'art n'étaient que les peintures murales de toutes tailles qui ornaient les murs des cavernes, la grotte de Pech Merle est l'une des 13 cavernes peintes de la Vallée du Lot, mais c'est la seule qui soit encore ouverte au public. Allez la voir avant qu'elle ne doive être fermée pour des raisons de conservation comme les 12 autres. Actuellement pour protéger le site, seulement 700 visiteurs peuvent y pénétrer chaque jour. En haute saison, une réservation en ligne est hautement recommandée. Les visites par groupe de 25 personnes sont programmées tout au long de la journée (y compris des visites en anglais).

De salles en salles, vous allez découvrir des centaines de fabuleux dessins, chevaux, bisons, mammouths, aurochs, ours, poissons, cerfs, bouquetins, félins mais aussi des silhouettes humaines males et femelles. Le chef d'œuvre de la grotte, c'est un couple de chevaux aux robes toutes décorées de points noirs, qui ont été peints il y a 29 000 ans. Vous verrez aussi des dessins de mains d'hommes et d'étranges motifs géométriques très mystérieux, avant de continuer votre promenade dans d'autres salles immenses remplies de formations géologiques, stalactites et stalagmites, des empilements d'assiettes et de rarissimes perles des cavernes. La visite qui dure une heure parait toujours trop courte.

Dans le village tout proche de Cabrerets, l'Hôtel des Grottes appartient depuis plus d'un siècle à la famille d'un des trois adolescents qui découvrirent la Grotte de Pech Merle. Aujourd'hui la quatrième génération est au commande et leur restaurant propose pour le déjeuner et le diner une excellente cuisine régionale "faite maison" servie sur la terrasse extérieure dominant la rivière Célé. Un délicieux repas dans un cadre reposant! Que demander de plus?

En continuant de suivre le cours du Lot, Saint-Cirq-Lapopie vous attend. Ce très ancien village a été classé parmi les "villages préférés des français". Si certains osent parler d'un village-musée, à cause de ses maisons datant du Moyen-Âge si bien préservées et de ses milliers de visiteurs, ses 200 habitants vous diront une tout autre histoire avec de vrais personnes qui n'ont aucunement le sentiment de vivre dans un parc d'attractions. Vous devrez d'abord laisser votre voiture dans un des parkings en contrebas du village avant de grimper et descendre les rues piétonnes étroites et sinueuses du village. Au cours des siècles passés, plusieurs familles aristocratiques s'installèrent à Saint-Cirq-Lapopie dans des châteaux et des maisons fortifiées et cela jusqu'à la toute fin du XVème siècle. Au cours du XXème siècle, des artistes vinrent y habiter, comme André Breton, le leader du Mouvement Surréaliste, qui dans les années 1950 acheta une maison dans le village, le rendant ainsi célèbre dans la communauté artistique de l'époque.

Quelques méandres du Lot plus loin, le Château de Cénevières est un magnifique château perché au sommet d'une falaise à 70 mètres au dessus du Lot. Ce Château privé, propriété de la famille du Marquis de Braquilanges, associe un magnifique bâtiment Renaissance à un très solide système défensif avec remparts, tours, machicoulis et chemin de ronde. La visite passionnante se termine sur la vaste terrasse où la vue panoramique sur la Vallée et le Lot nous laisse imaginer combien la vie peut être belle dans un endroit pareil.

Padirac, Rocamadour et Pont de l'Ouysse (restaurant avec une étoile Michelin) 

Quittant Cahors en direction du nord, en une heure on joint l'Hôtel du Pont de l'Ouysse sur la commune de Lacave. Cet hôtel confortable est géré par la famille Chambon et son restaurant est titulaire d'une étoile Michelin depuis des années, tout d'abord avec Daniel Chambon, le père, et maintenant avec son fils Stéphane. Mathieu, l'autre fils est le talentueux sommelier de la maison, tandis que leur mère supervise toujours le service en salle. 

Installé au pied d'une haute falaise le restaurant qui était à l'origine une simple ferme a de jolis jardins sur les bords de la rivière et une belle terrasse extérieure idéale pour déjeuner ou pour un délicieux diner d'été. Les menus varient au gré des saisons et les produits locaux en sont les vedettes. Foie gras de canard, homard au safran du Quercy, sole aux asperges vertes et blanches, agneau du Quercy au thym, jarret de porc à la truffe, millefeuille au chocolat, vacherin fraise et noix de coco... Un mélange de tradition et d'innovation qui fonctionne à merveille dans des menus qui mettent l'eau à la bouche! (menus à partir de 40€). 

Le Pont de l'Ouysse est une base parfaite pour visiter la région. Deux sites sont des lieux à ne manquer sous aucun prétexte, Padirac et Rocamadour.

Rocamadour 

Rocamadour est un village remarquable à tout point de vue. Célèbre depuis le XIIème siècle dans toute l'Europe comme un des plus importants lieux de pèlerinage chrétien, c'est aussi le résultat inattendu d'une extraordinaire construction. La route donnant accès à Rocamadour vous amènera au pied de la falaise de 1250 m de haut qui domine la petite rivière Alszou. Levant les yeux vers le ciel vous découvrirez un superbe village construit à flanc de rocher... et vous réaliserez à quel point cette visite va être exigeante! Aujourd'hui les touristes comme des générations de pèlerins avant eux doivent grimper les 216 marches pour arriver au sommet de la falaise et être récompensés par une vue plongeante sur le village et la vallée. Un ascenseur peut aussi vous y emmener, mais vous manqueriez tout le charme des petites ruelles pavées avec ses maisons du Moyen-Âge, ses églises et ses sanctuaires.

Rocamadour est aussi le nom d'un fameux fromage de chèvre à base de lait crû produit ici. C'est un fromage à usages multiples qui peut être dégusté froid ou cuit. Une trentaine de fermiers continuent à produire ce fromage plein de goût et les visiteurs sont les bienvenus pour rencontrer les éleveurs et leurs troupeaux, et aussi pour découvrir le processus de fabrication du fromage. Joliment emballés sous vide, vous pourrez facilement en ramener quelques-uns à la maison pour une dégustation pleine de souvenirs.

Padirac, voyage au centre de la terre

Si descendre dans le Gouffre de Padirac ne vous emmènera pas réellement au centre de la terre, il vous offrira une fascinante promenade à 103 mètres de profondeur où vous naviguerez sur une rivière souterraine et marcherez au milieu d'impressionnantes salles. Depuis 1930 le site est équipé d'ascenseurs pour faciliter la descente dans l'abysse... et la remontée aussi! Mais par contre pendant la visite sous terre vous aurez quand même à monter et descendre escaliers et passerelles pour atteindre les plus grandes des salles.

Vous suivrez un parcours d'environ 2 km (1,3 mille) dont une bonne partie à bord d'une petite barque habilement conduite par un guide qui se sert d'une grande perche exactement comme le ferait un gondolier de Venise. Des éclairages d'ombres et de lumières illuminent la rivière, les stalactites, les stalagmites et les nombreuses concrétions minérales dont les formes rappellent des piles d'assiettes, des chandeliers, des dentelles de pierre ou tout ce que votre imagination va y voir.

Mais dans les environs, il y a tellement de lieux qu'il ne faut pas manquer comme la cité médiévale de Martel, surnommé la Ville aux Sept Tours. Martel est un village très bien préservé bâti autour d'une magnifique place centrale avec son majestueux marché couvert entouré d'anciennes échoppes du Moyen Âge et d'hôtels particuliers Renaissance. Se perdre dans les petites rues autour de la place du marché c'est comme voyager dans le temps et en peu de temps vous tomberez sous le charme de ce village, si charmant.

Loubressac, Carennac, Autoire (qui est classé parmi les "Plus beaux villages de France) sont des villages un peu plus petits mais qui méritent une visite. Ce sont les trésors cachés de cette partie Nord du département du Lot. Château, églises, fontaines, maisons médiévales et Renaissance sont quelques-uns de leurs joyaux.

Saint-Céré, Montal, Castelnoux et "Les 3 Soleils de Montal" (restaurant avec une étoile Michelin)

En direction de l'Est à moins de 40 km, votre prochaine halte sera "l'Hôtel des 3 Soleils de Montal", non loin de Saint-Céré et juste à côté du Château de Montal et d'un terrain de golf 9-trous. Frédérik and Florence Bizat sont les heureux et talentueux propriétaires de cet hôtel bucolique abrité au milieu d'un vaste parc arboré. 

Frédérick Bizat est le chef du restaurant "Les 3 Soleils" depuis 1991 et a obtenu une étoile Michelin depuis 1999.

Loin de se reposer sur ses lauriers, il n'a jamais cessé de créer de nouvelles recettes avec un indéniable savoir-faire. En été, la terrasse extérieure est un lieu parfait pour savourer un délicieux diner. Les menus ici aussi sont à base de produits de saison. Sa cuisine est un mélange harmonieux de cuisine française et de saveurs exotiques. Miso de Kyoto et foie gras, coquilles Saint Jacques sauce aux huitres, délicieux agneau de lait rôti des Pyrénées, dessert au chocolat avec glace à la vanille Bourbon, poire Tatin avec sorbet pamplemousse... loin d'être des associations douteuses, ces mélanges de goûts fonctionnent parfaitement. Les chambres de l'hôtel à la décoration simple sont confortables et plutôt grandes. La piscine est parfaite après la visite de Saint-Céré et de ses environs.

L'endroit le plus près à visiter est le château de Montal, véritable chef-d'œuvre de la Renaissance construit pour Jeanne de Balsac de 1519 à 1534. Même si seulement deux des quatre allées prévues à l'origine ont été achevées, ce château recèle des prouesses architecturales uniques. Apparaissant au-dessus des hauts arbres du parc, ses tours à pics et ses tourelles recouvertes de tuiles noires lui donnent l’impression d’être le château de la Belle au bois dormant. Sa façade arrière extérieure cache de véritables trésors, tels que l'escalier monumental, les imposantes cheminées ou la magnifique cour.

Cependant, son histoire n'a pas toujours été un lit de roses. Transformé en une simple ferme après la Révolution française, il fut finalement la proie des spéculateurs à la fin du 19ème siècle. Ils l'ont simplement dévasté en vendant ses sculptures, ses lucarnes ornées, ses portes et ses cheminées, sans oublier son mobilier et ses œuvres d'art. Le château fut sauvé par Maurice Fenailles, un fabricant érudit et riche, et l'un des plus importants mécènes des musées français de 1880 à 1930. Maurice Fenailles racheta le château de Montal en 1908 et consacra cinq années de sa vie à le restaurer, parcourant le monde pour racheter beaucoup de pièces manquantes originales. Son ami Auguste Rodin et les artistes travaillant dans son atelier ont refait les sculptures que Fenailles n'était pas en mesure de trouver ou de racheter. En 1913, il fit don du château à l'État français, entièrement restauré et réaménagé avec de véritables œuvres d'art. Grâce à cet homme remarquable, nous pouvons admirer le château de Montal aussi beau qu’à l’origine. 

Tout près, Saint-Céré est une ville médiévale que sillonne plusieurs bras de la rivière Bave, avec ses maisons et ses manoirs médiévaux et Renaissance, formant un ensemble architectural harmonieux centré sur le Mercadial, le grand marché. Perché au sommet d'une colline surplombant Saint-Céré, le château de Saint-Laurent-les-Tours, une forteresse médiévale, est aujourd'hui le musée Jean Lurçat. Né en 1892, ce peintre français s'est rendu dans le Lot où il a joué un rôle actif dans la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a découvert le château, en est tombé amoureux et l'a finalement acheté en 1945 pour en faire sa résidence d'été et son atelier.

Cet endroit étrange et austère est rapidement devenu sa principale source d’inspiration et c’est là qu’il a créé ses principaux chefs-d’œuvre tels que «Le Chant du Monde» ou la «Tapisserie de l’Apocalypse». Le château est ouvert au public et il vaut vraiment la peine de gravir la colline pour visiter ses salles encore remplies de la présence de l’artiste. Des plantes grimpantes stylisées ornent la cheminée, des étoiles, des soleils et des lunes couvrent les plafonds, des farandoles colorées et des personnages fabuleux ont pris possession des murs! Chaque pièce, chaque poutre, chaque pierre rappelle la touche de l’artiste.

Le dernier château de notre parcours, mais non le moindre, le château de Castelnau-Bretenoux est probablement la plus impressionnante forteresse médiévale de la région et vous apercevrez de loin son immense silhouette au sommet d'une colline. Avec ses hauts remparts et ses neuf tours construites avec des pierres rouges locales, il a vraiment l'air indestructible. Si ses murs pouvaient parler, ils auraient beaucoup à raconter! Fondée au 12ème siècle, la forteresse joua un rôle actif dans la guerre de Cent Ans. La famille Castelnau en a fait une résidence plus confortable une fois le conflit terminé. Des fenêtres à meneaux ont été installées pour laisser pénétrer une abondance de lumière dans les anciennes salles sombres et une riche décoration a illuminé les salles de réception. À la mort du dernier des Castelnau en 1715, le château fut abandonné et commença à tomber en ruine. En 1851, les derniers vestiges des appartements furent détruits par un incendie.

Charmé par ces ruines romantiques, Jean Mouliérat, célèbre chanteur d'opéra de son temps, a acheté le château en 1896 et a mis toute son énergie et son argent pour le restaurer. Un exploit de toute une vie! Les visites guidées permettent aujourd’hui de découvrir l’ensemble du château, y compris les appartements de Jean Moulierat décorés dans un style néogothique si en vogue à la fin du XIXe siècle. N'oubliez pas de faire un tour complet au pied des murs pour profiter de la belle vue circulaire sur le paysage. 

Retour à Cahors, via Figeac avec arrêt gastronomique à Sousceyrac (autre restaurant étoilé Michelin) 

Sur le chemin du retour à Cahors, l’hôtel-restaurant "Au Déjeuner de Sousceyrac" est un restaurant sans prétention étoilé au Michelin. Il est au cœur de la vie de ce petit village depuis plus d’un siècle. Contrairement à ce que peut laisser croire sa façade en pierre à l'aspect sévère, ce restaurant est un lieu chaleureux et accueillant.

M. et Mme Lagnès savent ce que signifie hospitalité et vous aurez un délicieux repas avec un excellent rapport qualité-prix. Après avoir travaillé au «Ritz» et au «Tour d’Argent», Patrick Lagnès est venu à Sousceyrac pour cuisiner avec passion des produits locaux, réinventant les recettes locales avec une touche de magie. Viandes, foie gras, fruits de mer et canard se marient parfaitement au miel de châtaignier et un crémeux à l’abricot fond sous le chocolat… chaque plat est une merveille culinaire et vous vivrez cet endroit en vous promettant de revenir. Patrick Lagnès a à juste titre mérité sa première étoile Michelin en 2008 et l’a gardé depuis. Une reconnaissance bien méritée! (www.au-dejeuner-de-sousceyrac.com)
En vous dirigeant vers le sud, vous croiserez de charmants petits villages pour arriver à Figeac, une autre belle ville où il est si agréable de se promener dans les vieilles rues. Figeac est également connue pour être la ville natale de Champollion, l'homme qui a découvert les secrets des hiéroglyphes, l'écriture égyptienne antique. Un musée très intéressant a été installé dans sa maison familiale. Non loin de là, Capdenac est un autre village piétonnier calme et charmant au sommet d'une immense falaise offrant une vue magnifique sur la campagne. De là, une heure de route vous conduira à Cahors.

Des détours invitants qui méritent du temps

Ce voyage culturel et gastronomique dans le département du Lot vous prendra au moins 7 à 10 jours, mais vous découvrirez bientôt qu’avec plus de temps, ce sera encore mieux. Dans le Lot, il ne vous faudra pas beaucoup de temps pour aller d'un point à un autre car les distances sont très courtes, mais il y a tellement d'endroits qui méritent un détour que vous voudrez passer de plus en plus de temps dans cette belle et attrayante région.

Frédéric de Poligny

 

Plus d'infos sur www.tourisme-lot.com/enfr
  


 

Maison typique du Lot

Alléchante truite fumée

Dégustation de vins à Cahors

Délices au Château de Haute Serre

Château de Mercuès

Soufflé au citron au Château de Mercués

Peinture murale dans la grotte de Pech Merle

Mammouth, grotte de Pech Merle

Confit d'agneau 7-heures, Hôtel des Grottes

Saint-Cirq-Laponie

Rocamadour

Porte de Rocamadour

Château de Carennac

Hôtel des 3 Soleils de Montal 

Une création de Frédérick Bizat, chef des 3 Soleils

Intérieur du Château de Montal

Saint-Céré, place centrale

Tapisseries au musée Jean Lurçat

Château de Castelnau-Bretenoux

Photo de vignette: Pont Valentré, Cahors

Photos © Frédéric de Poligny, à l'exception de celles de la grotte Pech Merle, gracieuseté de Lot Tourisme.

 

 

 

 

Plus d'articles...

Retour